Festival Premiers Plans. Mia Hansen-Løve, une réalisatrice lumineuse et mélancolique, présidente du jury longs-métrages

Plus sur le thème :

Mia Hansen-Løve remettra, ce samedi, le grand prix du jury lors de la cérémonie de clôture de Premiers Plans. Le festival a rendu un vibrant hommage à la réalisatrice en projetant ses films. Une rétrospective où était notamment proposé "Un beau matin", son dernier film sorti en octobre dernier où elle offre à Léa Seydoux l’un de ses plus beaux rôles.

Les films de Mia Hansen-love séduisent par leur délicatesse, leur subtilité et par un regard poétique et réaliste sur notre monde. À travers les sentiments profonds de ses personnages, doutes comme joies, elle réussit à toucher à l’universel. Sa matière première, le temps qui guérit les plaies que l'on pensait définitives et qui nous font réfléchir à nos propres expériences de vie. La présidente du jury a d'ailleurs pu largement évoqué son parcours fulgurant lors d'une master class.   

 "Un beau matin" signait le retour de la réalisatrice à Cannes

Avec "Un beau matin" la réalisatrice, scénariste, comédienne Mia Hansen-Løve, a retrouvé la Quinzaine des réalisateurs en 2022 à Cannes quinze ans après y avoir présenté, son premier film "Tout est pardonné".

Sept longs-métrages plus tard, dont le magnifique "Bergman Island", elle nous propose un film bouleversant. Un drame romantique où Léa Seydoux campe une mère élevant seule sa fille et qui se bat pour faire installer son père (Pascal Greggory) malade dans une structure adéquate. Elle croise alors la route d'un ancien ami Clément (Melvil Poupaud).

"Tout est pardonné", un premier film unanimement salué pour sa fraicheur

Sorti en 2007, ce film a fait entrer Mia Hansen-Løve dans la cours des grands. "Tout est pardonné" raconte l’histoire de Victor qui vit à Vienne avec Annette et leur petite fille Pamela. C’est le printemps, Victor fuit le travail et passe ses journées et parfois ses nuits dehors. Très éprise, Annette lui fait confiance pour se ressaisir dès qu’ils seront rentrés à Paris. Mais, en France, Victor reprend ses mauvaises habitudes. Après une violente dispute, il s’installe chez une junkie. Annette quitte Victor et disparaît avec Pamela. Onze ans plus tard, Pamela a dix-sept ans, elle vit à Paris, chez sa mère. Un jour, elle apprend que son père est dans la même ville qu’elle. Elle décide de le revoir.

durée de la vidéo : 00h01mn42s
Bande annonce du film "Tout est pardonné (2007° ©les Films Pelléas

Mia Hansen-Love incarne la nouvelle génération du cinéma français

Née en 1981 d’un père philosophe et d’une maman traductrice, la jeune fille a très vite aimé le cinéma. Elle n’a que 17 ans, est encore au lycée, lorsque le réalisateur Olivier Assayas la remarque et lui propose de jouer dans "Fin août, début septembre". Elle y sera Véra, la dernière petite amie de l'écrivain torturé François Cluzet. On la retrouve deux ans plus tard pour une apparition dans Les Destinées sentimentales du même réalisateur, et prend des cours dans un Conservatoire municipal parisien.

Mais un jour, elle dit stop à sa carrière de comédienne et devient critique aux Cahiers du Cinéma jusqu'en 2005 tout en tournant des premiers courts métrages "Après mûre réflexion" et "Offre spéciale".

En 2007, Mia Hansen-Love réalise son premier long métrage le drame "Tout est pardonné", le portrait d’une famille détruite par la dépendance du père à la drogue. Ce film est présenté à la Quinzaine des Réalisateurs, salué par le Prix Louis-Delluc et reçoit le César du meilleur premier film. 

En 2009, "Le Père de mes enfants" est présenté à Cannes. En 2014, la réalisatrice revient avec "Eden". Un film inspiré du parcours de son frère qui raconte l’apparition de la french-touch dans l’univers de l’électro et les revers du monde trouble de la nuit. Ce film est une bouleversante lettre d'amour à son frère, le DJ Sven Hansen-Løve.

"L’avenir", en 2016 met en scène isabelle Adjani et reçoit l'Ours d'Argent du Meilleur réalisateur au Festival de Berlin. Deux ans plus tard, elle réalise "Maya" une histoire d’amour entre un journaliste qui se rend en Inde pour faire la rencontre d’une jeune femme.

En juillet 2021, Mia Hansen Love se lance un défi avec "Bergman Island" où un couple de cinéastes américains en phase d’écriture se rend sur l’île de Fårö. Dans des paysages mystérieux où vivait Ingmar Bergman, les personnages vont se perdre. Le film est en compétition officielle pour la Palme d'or au 74ème Festival de Cannes.

Les films de Mia séduisent par leur délicatesse, leur subtilité et par un regard poétique et réaliste sur notre monde et les rapports humains.

La filmographie de Mia Hansen-Løve

Tout est pardonné 2007 France 105’
Le Père de mes enfants 2009 France, Allemagne, Belgique 110’
Un amour de jeunesse 2011 France, Allemagne 110’
Eden 2014 France 131’
L’Avenir 2016 France, Allemagne 102’
Maya 2018 France, Allemagne 107’
Bergman Island 2021 France, Belgique, Allemagne 112’
Un beau matin 2022 France, Royaume-Uni, Allemagne 112’

►Retrouvez les temps forts du festival avec des interviews de réalisateurs, comédiens, professionnels du cinéma et ne ratez pas la cérémonie de clôture dès 18h40 sur le site de France 3 Pays de la Loire et sur france.tv 

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité