Fin de la saison de football : Angers SCO termine 11ème de la Ligue 1 et perd 10 millions d'euros

Angers SCO "prend acte de la fin du championnat de Ligue 1, telle que décidée par les pouvoir publics". Dans un communiqué de presse, le club parle d'une "grande satisfaction" et d'un bilan "très positif" pour cette saison, cependant le club est financièrement perdant. 

Face à Nantes, le Sco d'Angers s'est imposé à domicile 2-0.
Face à Nantes, le Sco d'Angers s'est imposé à domicile 2-0. © Maxppp / Jérôme Fouquet
Il avait décidé de ne pas commenter à chaud les décisions de la Ligue de football professionnel jeudi 30 avril, le président-délégué d’Angers SCO Fabrice Favetto-Bon a finalement choisi un communiqué de presse pour donner la position du club sur l'arrêt de la Ligue 1.

Angers SCO "prend acte de la fin du championnat de Ligue 1, telle que décidée par les pouvoirs publics et entérinée par le Conseil d’Administration de la Ligue de Football Professionnel le 30 avril 2020". "Il s’agit d’une grande satisfaction et d’un bilan très positif à porter au crédit de l’ensemble du club", écrit Angers SCO avant de remercier "l’ensemble de ses supporters et partenaires pour leur soutien sans faille lors de cette saison". 

11ème, le meilleur classement du SCO depuis 2016

Finalement, le classement de la Ligue 1 a été établi par un indice de performance prenant en compte le nombre de points marqués sur le nombre de matchs joués.

Angers SCO a donc perdu une place et termine 11ème. C'est mieux que ces trois dernières années où le club avait terminé 13ème, 14ème et 12ème. "Pour sa 5ème année en Ligue 1", précise le club, Angers termine donc "avec son meilleur total de points au bout de 28 journées (39 points)." 

Le FC Nantes lui termine 13ème. En Ligue 2, en revanche, la situation reste incertaine, la LFP n'ayant pas encore tranché sur le scénario des descentes en National : deux descentes ou bien une ligue 2 à 22 clubs. À propos de la crise du coronavirus, le club écrit que comme tous les secteurs d'activité, "le football professionnel n'est pas épargné".

Au total, le SCO aurait perdu plus de 10 millions d'euros de ses revenus "avec l'arrêt des matches et la résiliation des contrats TV par les diffuseurs". P

our pallier ce manque, le club a pris des dispositions financières : "Angers SCO a eu recours à des apports en trésorerie effectués par son Président Saïd Chabane et au dispositif d’accompagnement des entreprises via les prêts garantis par l’Etat afin de combler ce manque à gagner jusqu’à la reprise de la saison 2020/21."

Baisse des salaires de plus de 50% en avril

Le club dit également sa reconnaissance d'avoir pu s'appuyer "sur la solidarité de l’ensemble des joueurs et du staff".

Le dispositif d'aide de l'Etat a ainsi été mis en place pour le mois d’avril, "complété par les accords collectifs entre les représentants des clubs et des joueurs (via l’UNFP, Union Nationale des Footballeurs Professionnels)." Résultat, ces accords ont permis au club "une baisse et un étalement des salaires de plus de 50% en moyenne pour le mois d'avril."

En raison de la crise du coronavirus en France, et suite aux annonces d'Édouard Philippe lors de la présentation du plan de déconfinement de l'exécutif mardi 28 avril, la LFP a décidé jeudi 30 avril l'arrêt définitif de l'exercice en cours de Ligue 1 et de Ligue 2. Le premier ministre avait annoncé qu'il ne serait possible "ni de pratiquer du sport dans des lieux couverts, ni des sports collectifs ou de contact".

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
ligue 1 football sport angers sco le mans fc coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter