• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ligue 1 - Angers SCO accroche Bordeaux et sauve sa 2e place

Romain Thomas le buteur angevin face aux Girondins de Bordeaux / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Romain Thomas le buteur angevin face aux Girondins de Bordeaux / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Angers, visiblement émoussé, n'a pu faire mieux qu'un match nul (1-1) à domicile contre Bordeaux dimanche, lors de la 18e journée de Ligue
1, dans une rencontre essentiellement contrôlée par les Girondins.

Par FB avec AFP

Le point décroché permet tout de même aux Angevins de conserver la deuxième place du classement devant Monaco, vainqueur un peu plus tôt de Saint-Étienne (1-0), à la différence de but. Bordeaux n'est toujours que 14e, avec 22 points.
"C'est toujours rageant de se faire remonter au score, surtout sur un coup de pied arrêté, quand on sait que c'est la principale force d'Angers", a déploré l'entraîneur Willy Sagnol après le match.

Très appliqués, et malgré un effectif décimé, ses joueurs ont longtemps eu le contrôle du ballon, mais ils ont cédé sur un corner à sept minutes de la fin, coupé par le stoppeur Romain Thomas, libre de tout marquage, devant Cédric Carrasso de la tête (1-1, 83e).
Bordeaux avait pourtant eu l'inspiration de prendre l'avantage pratiquement sur sa première opportunité, une tête en arrière de Diego Rolan, pour dévier un centre rentrant de Jaroslav Plasil (1-0, 40e).
Avant ce but, Wahbi Khazri avait adressé une bonne frappe enroulée, détournée par Ludovic Butelle (19e).


Angers émoussé 

Après ce but, Bordeaux n'a plus montré grand chose offensivement, à part une gestion du score intelligente et sérieuse. Jusqu'à l'égalisation en tout cas.
Il faut aussi bien reconnaître que les hommes de Stéphane Moulin ne semblaient pas avoir les ressources habituelles, du moins sur le plan physique.

Signe qui ne trompe pas, celui-ci a fait sortir dès l'heure de jeu son métronome Thomas Mangani, longtemps incertain avant le match en raison d'une douleur à la cheville, et son ailier Razza Camara, bien moins tranchant que d'habitude.
"On était mal embarqué. On a eu du mal à trouver du rythme, à retrouver l'enthousiasme et la générosité qui font notre force. Tout le mérite en revient aux garçons d'avoir réussi à faire tourner ça en notre faveur en seconde période", a commenté Stéphane Moulin en conférence de presse, louant le "caractère" de ses joueurs.

Avant l'égalisation, Carrasso n'avait vraiment eu à s'employer que deux fois en première période, sur une reprise de Billy Ketkeophomphone au pied de son poteau gauche, qui l'a peut-être aidé sur ce coup-là (19e), et sur un coup franc excentré mais tiré directement par le même "Ketkeo" quatre minutes plus tard.

Le portier était encore très vigilant sur une déviation d'André Poko après un corner angevin (77e) et il a sauvé Bordeaux d'une défaite cruelle en bloquant une tête trop centrée de Goran Karanovic à trois minutes de la fin.

A Angers, déjà éliminé de la Coupe de la Ligue et qui ne jouera donc pas en milieu de semaine, la semaine ne sera pas de trop pour préparer le dernier effort à Saint-Étienne dimanche.
Mais, quel que soit le résultat, le SCO sera au pire 4e avec 31 points à la trêve.
Le promu n'aurait pu rêver plus beau cadeau de Noël.

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus