Ouverture de la chasse : “Il faut réguler l’inquiétante prolifération des sangliers”

300 collisions par an avec des sangliers dans le Maine-et-Loire / © CC racal tinain Flickr
300 collisions par an avec des sangliers dans le Maine-et-Loire / © CC racal tinain Flickr

En Maine-et-Loire, les sangliers sont impliqués dans près de 300 collisions par an. A l'occasion de l'ouverture de la chasse ce dimanche 17 septembre, la préfecture du Maine-et-Loire demande aux chasseurs de "réguler l’inquiétante prolifération des sangliers".

Par Fabienne Béranger

Si la sanglier présente un danger pour les automobilistes, il représente également près de 80% des indemnisations des "dégâts causés aux cultures agricoles, ce qui est d'autant plus inacceptable que l'agriculture traverse actuellement des difficultés économiques", souligne la préfecture du Maine-et-Loire.

La préfecture demande donc "que chaque détenteur de droit de chasse prenne en considération cette situation en adaptant le nombre de battues à organiser et en prévoyant la tenue des premières battues dès le début de la campagne de chasse, en vue d’éviter une explosion du cheptel reproducteur l’an prochain."

Entre le 1er juillet et le 14 août 2016, la Direction Départementale du territoire a délivré 82 autorisations de battue permettant l'élimination de 80 sangliers. 

La saison de la chasse démarre ce dimanche 17 septembre.

► reportage 

 

Sur le même sujet

Un bébé, un livre : lutter contre l'illétrisme dés la maternité

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne