Municipales 2020 : Angers, soupçons de viol et d'agression sexuelle, deux colistiers d'Yves Aurégan sur la sellette

© Eric Aubron / France Télévision
© Eric Aubron / France Télévision

Mis en cause dans une affaire d'agression sexuelle, le 15e colistier de la liste Angers écologique et solidaire d'Yves Aurégan va se mettre en retrait. Son 35e colsitier est, lui, visé par des accusations de viols.

Par Fabienne Béranger

Yves Aurégan, le candidat écologiste de la liste Angers écologique et solidaire, a demandé à son 15e colistier, Steven Prioul, assistant d'éducation de 23 ans, de se retirer de sa liste pour les prochaines Municipales 2020.

Le militant communiste est accusé d'avoir eu un comportement pouvant être assimilé à une agression sexuelle sur une jeune militante communiste. Les faits se seraient produits lors des Universités d'été du parti en 2017 et 2018, de même qu'à la fête de l'Humanité 2018.

Dans ces affaires, aucune plainte n'avait été déposée. En cas de victoire d'Yves Aurégan aux prochaines Municipales, Steven Prioul démissionnerait.
La direction nationale du PCF est furieuse, contestant un choix local inadmissible. Elle avait il y a plusieurs mois alerté la section locale du PCF sur ces accusations.

En cette fin de mercredi après-midi, on a appris que c'est le 35e colistier d'Yves Aurégan, Mehdi Bouqsim, un étudiant de 22 ans, qui est accusé de viol. 

"Nous avons immédiatement décidé de mettre Medhi Bouqsim en retrait de la campagne et de la liste et lui avons demandé de s’engager à démissionner s’il était élu", écrit Angers Écologique et Solidaire dans un communiqué.
 

Sur le même sujet

Les + Lus