Sécheresse. Restrictions d'eau et appel à la sobriété commencent, deux mois avant l'été, en Loire-Atlantique et dans le Maine-et-Loire

Le préfet d'Angers annonce avoir placé le département du Maine-et-Loire en vigilance et appelle à une consommation raisonnée pour préserver la ressource en eau. En Loire-Atlnatique, la préfecture n'a pas pris d'arrêté, mais lance une campagne pour inciter les usagers et consommateurs d'eau à anticiper les restrictions estivales.

Malgré le retour des pluies au mois de mars 2023, les points d'eau des Pays de la Loire n'ont pas regagné un niveau satisfaisant en prévision d'un été qui s'annonce chaud.

Les nappes phréatiques de l'ouest de la région se sont mieux rechargées que celles de l'est, où les niveaux sont très bas, comme dans le Maine-et-Loire.

En réaction, Pierre Ory - préfet d'Angers - a pris un premier arrêté de restriction d'eau alors que le mois d'avril ne s'est pas encore achevé, "afin d'anticiper les conditions climatiques du printemps et de l'été prochain".

La situation hydrologique du département, si elle n'est pas catastrophique, reste en dessous de la moyenne saisonnière, malgré un mois de mars exceptionnellement pluvieux.

Pierre Ory

Préfet du Maine-et-Loire

L'ensemble du département en placé en vigilance "ce qui n'implique pas de restriction obligatoire, mais invite chaque usager à la sobriété".

"Chaque usager-consommateur, agriculteur, entreprise, collectivité, est appelé à faire preuve de responsabilité en termes de consommation d'eau. Tous les petits et grands gestes de sobriété effectués dès à présent sont utiles pour préserver cette ressource partagée", écrit le préfet.

Dans son communiqué, la préfecture rappelle les gestes de sobriété quotidiens : 

  •  Préférer une douche à un bain
  • Installer des mousseurs sur les robinets
  • Récupérer les eaux de pluie pour arroser le jardin
  • Pailler les arbres et les potagers
  • Utiliser des techniques économes d'irrigation
  • Implanter des cultures moins consommatrices d'eau et plus résilientes aux pics de chaleur

Niveau d'alerte pour les nappes du nord-ouest 

La vigilance générale est complétée par le placement au niveau d'alerte des ressources souterraines du nord-est du Maine-et-Loire, compte tenu de leur état plus dégradé.

Leur usage fait l'objet de "limitations pour certains usages économiques".

Anticiper l'été en Loire-Atlantique

À l'ouest, en Loire-Atlantique, la préfecture n'a pas encore pris d'arrêté relatif aux restrictions d'usage de l'eau, mais elle a lancé une campagne de sensibilisation intitulée "J'anticipe mon été".

L'objectif : inviter à faire le plus tôt possible "les travaux nécessitant l'apport d'eau" comme remplissage des piscines ou le nettoyage de façades.

L'eau est l'affaire de tous, et bien anticiper son été permettra de maintenir la ressource pour prolonger les usages de chacun et protéger les milieux au mieux.

Préfecture de Loire-Atlantique

Il est aussi recommandé aux agriculteurs de planter des cultures moins gourmandes en eau.

D'ici à l'été, l'outil RestrEAU permettra de connaître les restrictions d'usage de l'eau sur chaque commune durant la période de sécheresse.