Tennis de table : les Loups d'Angers sanctionnés pour avoir laissé filer la victoire

Les Loups d'Angers ont-il fait exprès de perdre en Ligue des Champions le 10 décembre dernier ? C'est ce que leur reproche la Fédération qui les a sanctionnés. 

David Pilard l'entraîneur angevin a-t-il donné la consigne de perdre ?
David Pilard l'entraîneur angevin a-t-il donné la consigne de perdre ? © France Télévisions
Le mardi 10 décembre dernier, le club angevin de tennis de table "Les Loups d'Angers", jouait en Espagne face à Irun pour les phases de poule de la ligue des champions.

Une compétition prestigieuse mais coûteuse, poursuivre en Ligue des Champions aurait impliqué des frais démesurés pour le club angevin.

Pour cette rencontre, "Les Loups d'Angers" n'ont pas aligné les joueurs les plus à même de remporter les matchs. Joao Geraldo, sans doute le seul à afficher le niveau nécessaire pour une éventuelle victoire a fait le boulot en apportant deux points. 
 

Une sélection sous-dimensionnée

Pour le reste, le club avait désigné l'entraîneur David Pilard et Thomas Salat, le capitaine de l'équipe N2. Pas la meilleure sélection selon les spécialistes.

David Pilar n'a pas eu de problème si l'on peut dire pour perdre ses matchs mais Thomas Salat a eu bien du mal à s'incliner face à ses adversaires. 
 

"Ils me disent : il faut perdre..."

Lors d'une interview accordée à nos confrères du Courrier de l'Ouest, le joueur explique la suite :

"Je vois David (Pilard, le coach) s’arracher les cheveux. Je prends un temps mort et interroge David et Joao sur la marche à suivre. Ils me disent : il faut perdre."

Thomas Salat se voit donc contraint si l'on en croit cette interview à laisser filer le match, s'obligeant même à faire quelques fautes face à un adversaire qui ne parvenait pas à marquer.

"Ce n’est vraiment pas une situation facile à vivre, a-t-il confié au quotidien, mais on a fait le job."
 

Sanctionné pour avoir joué la défaite

Le job ? c'était de ne surtout pas gagner. Ne pas obliger le club à poursuivre en ligue des champions sous peine d'engager des frais supplémentaires. L'ambition était plutôt de continuer en ETTU Cup, une "sous coupe" des Champions, moins onéreuse.

Seulement voilà, l'honnêteté ne paie pas. L'interview accordée au Courrier de l'Ouest par Thomas Salat à déplu à la Fédération Européenne qui a santionné le club angevin, le privant de poursuivre en ETTU Cup.


 Une santion qui si l'on s'en tient à l'esprit sportif se justifie pleinement. Le but est quand même de jouer pour gagner sous peine de totalement fausser une compétition.

Mais la stratégie du club angevin qui devait aussi prendre en compte ses capacités financières à poursuivre en Ligue des champions n'est pas totalement choquante.

Critiquant sur sa page Facebook les propos tenus par Thomas Salat, le club ajoute cependant dans un communiqué qu'il renonce à déposer un recours contre la sanction... pour des raisons financières :

"Si sur le fond le club conteste cette décision, il n’exercera aucun recours, faute d’en avoir les moyens financiers et surtout pour permettre de tourner la page et de se concentrer sur le championnat de Pro A."
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tennis de table sport polémique