VIDEO. Incendie à Baugé : l'heure est encore au réaménagement des chemins forestiers

Publié le Mis à jour le
Écrit par Séverine Bourgault, avec Laurence Couvrand
durée de la vidéo : 02min 38
Trois mois après les incendies à Baugé-en-Anjou, l'heure est toujours à la mobilisation pour les agents forestiers, qui s'attellent à couper le bois touché par les flammes. Des milliers de troncs qu'il faut évacuer, mais avant tout, il s'agit de rendre accessibles aux camions certains secteurs. Des chemins forestiers ont dû être réaménagés... ©Reportage de Laurence Couvrand, Jérémy Armand et Sophie Boismain

Trois mois après les incendies à Baugé-en-Anjou, l'heure est toujours à la mobilisation pour les agents forestiers, qui s'attellent à couper le bois touché par les flammes. Des milliers de troncs qu'il faut évacuer, mais avant tout, il s'agit de rendre accessibles aux camions certains secteurs. Des chemins forestiers ont dû être réaménagés.

Depuis septembre, les forestiers travaillent à flux tendu pour couper les arbres touchés par l'incendie d'août dernier. Des milliers de troncs qu'il faut évacuer des parcelles avec une problématique, l'accès des camions qui transportent les grumes. Certains chemins ont dû être réaménagés.

Identifier les chemins à réempierrer en priorité

Eviter d'abîmer un sol déjà bien fragile, trouver des espaces pour manœuvrer. Ces techniciens qui accompagnent les propriétaires privés ont d'abord fait un état des lieux pour identifier les chemins à réempierrer en priorité. "Au début, on ne sait pas trop où sont les chemins. Il faut savoir où les exploitants vont sortir les bois et donc quels chemins vont être utiles. On essaie de travailler pour ne pas avoir à rechercher tous les chemins mais vraiment s'intéresser à des zones particulières, qui sont les plus gros axes de sortie des bois", explique Alexandre Stefan, chargé de mission au CNPF (Centre national de la propriété forestière).

Les chemins communaux ont besoin d'être entretenus

Jean-Jacques Jemin

Technicien forestier

Les parcelles sont privées mais les chemins sont communaux. Un accord a été trouvé avec la mairie de Baugé. Elle fournit les pierres et les exploitants forestiers les étalent pour le compte des propriétaires. En tout, plus de 2 km ont déjà été traités. "La plupart des chemins communaux ont plusieurs vocations et il faut savoir que depuis les problèmes d'incendie, on réfléchit beaucoup aux aménagements de défense des forêts contre les incendies. Et je pense que tout le monde a pris conscience que les chemins communaux ont besoin d'être entretenus, pour la forêt mais aussi pour d'autres causes et être utilisables pour les pompiers par la suite", indique Jean-Jacques Jemin, technicien forestier. 

Des chemins pour faciliter l'accès aux pompiers

Des chemins bien cartographiés et surtout bien entretenus facilitent aussi l'accès des secours aux massifs forestiers. "Si on a des difficultés à pouvoir pénétrer dans les massifs forestiers, la plupart du temps, ça va générer un ralentissement de nos opérations. L'important pour nous, c'est à la fois de pouvoir faire le tour du périmètre concerné par l'incendie mais c'est aussi de pouvoir pénétrer à l'intérieur des secteurs de façon à approcher le plus près possible pour éteindre le feu", précise le Lieutenant-colonel François Maisonneuve, conseiller technique aux feux de forêt au SDIS 49.



Les chemins, mais l'identification des plans, le débroussaillage, seront au cœur d'une sous commission initiée par la préfecture avec un objectif, la défense de la forêt contre les incendies. Une déclinaison locale des annonce du président Macron le 28 octobre dernier.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité