Un camion transformé en lieu de vie ambulant parcourt les communes de l'Anjou

Publié le
Écrit par Chloé Giraud

Avec son camion ambulant, Claire Millou sillonne les villages du Maine-et-Loire. Véritable lieu de rencontre, il permet aux habitants d'une même commune, souvent inconnus les uns des autres, de se retrouver pour un moment de convivialité et créer des liens.

Il traîne sa silhouette rutilante dans la campagne saumuroise. Jules, c'est son petit nom, marque son premier arrêt à Louerre, village de 500 habitants.
Jules, c'est un vieux pépère de 45 ans. Et c'est le compagnon de Claire depuis le début de l'année.

Avec des bénévoles, cette animatrice sociale a transformé l'ancien camion de la médecine du travail, pour en faire un lieu de vie ambulant très accueillant.

"Mon Jules fait 15 tonnes et 8 mètres 50 de long. Et c'est un ami fidèle pour tout le monde. C'est un lieu d'accueil pour les gens dans les villages. On essaie de créer un lieu sympathique dans lequel les gens peuvent se retrouver", explique Claire Millou, fondatrice de l'association "Au coin de la roue".

Comme chaque semaine, les habitants sont au rendez-vous de la convivialité. Dans un hameau, qui a vu ses commerces fermer les uns après les autres.

"Il restait le café, il restait le mécanicien, la pompe à essence, le mécanicien entrepreneur agricole aussi", témoigne un habitant de Louerre.

A la terrasse de Claire, des habitants de tous âges, souvent isolés les uns des autres, font connaissance. Et créent des liens.

Le plaisir de rencontrer des gens

"Claire a gentiment proposé de boire un petit café, m'a proposé une petite chouquette et c'est là que j'ai compris le concept. J'ai trouvé ça génial, raconte Sandra Fernandes-Hémar, aide à domicile, je viens d'arriver à Louerre donc je ne connais qu'un petit peu de monde par rapport à mon fils. Ca va me permettre de rencontrer encore plus de monde."

"Le plaisir de rencontrer des gens. Le plaisir de s'assoir, de parler, de papoter et puis de voir passer. On peut beaucoup s'amuser à jouer les curieux quand on est là. On a l'air de rien comme ça, on papote mais en fait on sait tout ce qu'il se passe", s'amuse Éliane Monphous, retraitée.

Claire reprend la route, pour un autre village. Ce projet, cette mère de 3 enfants le porte depuis plus de dix ans ! Dans une autre vie, elle a fait les Beaux Arts, a été journaliste économique. Avant de tout lâcher pour se former à l'animation sociale et passer son permis poids lourds. Aujourd'hui Claire a trouvé sa voie.
 

Quand je vois que des gens qui ne se connaissaient pas, à la fin de la permanence, décident d'aller prendre l'apéritif ensemble, alors là moi je suis heureuse ! Je me couche le soir en me disant que j'ai fait quelque chose de bien

Claire Millou



Accompagnée par le Département et la Fondation de France, Claire et son Jules devraient desservir 8 villages, chaque semaine, d'ici la fin de l'année.