Conditions de travail dégradées : la polyclinique de Cholet vote la grève

Publié le Mis à jour le
Écrit par Valentin Pasquier
Plus de 150 salariés participent à la grève à la polyclinique de Cholet depuis le 5 avril. Le mouvement, rejoint par 85% du personnel de nuit, a été reconduit pour le 6 avril.
Plus de 150 salariés participent à la grève à la polyclinique de Cholet depuis le 5 avril. Le mouvement, rejoint par 85% du personnel de nuit, a été reconduit pour le 6 avril. © GoogleStreet View

La polyclinique du Parc de Cholet s'est mise en grève mercredi 5 avril. Par ce mouvement social, les salariés entendent protester contre la dégradation de leurs conditions de travail et militent pour une revalorisation de leurs salaires. La grève a été reconduite pour le jeudi 6 avril.

Impossible pour le moment d'être opéré à la polyclinique du Parc à Cholet. Les salariés ont déposé, mardi 4 avril, un préavis de grève pour la journée du 5.

"Nous avons entamé cette grève en raison de nos salaires et de nos conditions de travail essentiellement, souligne Isabelle Leduc, déléguée syndicale CFDT, jointe au téléphone le 5 avril. Le bloc opératoire a cessé de fonctionner ce matin, faute de personnel et nous devons renvoyer chez eux les patients en état de se déplacer".

Des conditions de travail dégradées


Selon la syndicaliste, les salaires du personnel de l'établissement choletais sont gelés depuis 2008, alors que le rythme de travail de ces derniers s'est considérablement accéleré. "Nous faisons un métier humain, rappelle-t-elle. En sous effectif actuellement, nous ne pouvons pas accueillir nos patients dans de bonnes conditions".

Dans l'après-midi du 5 avril, la négociation avec la direction de la polyclinique du Parc a tourné court : les deux propositions de cette dernière, jugées insuffisantes par les grévistes, ont été rejetées. La poursuite de la grève au jeudi 6 avril a été votée lors d'une nouvelle assemblée générale et les négociations devraient reprendre dans la journée.

Plus de 150 salariés, issus des services de soins mais aussi de l'administration et de la restauration ont voté cette grève à l'initiative d'une intersyndicale Force ouvrière-CFDT. Ils ont été rejoint, dans la nuit du 5 au 6 avril, par 85% du personnel nocturne. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.