Cet article date de plus de 3 ans

Grippe aviaire dans un élévage de Chemillé : 6 000 dindes vont être abattues

Les prélèvements effectués lundi dernier dans un élevage de dindes sur une exploitation de Chemillé en Maine-et-Loire ont révélé la présence du virus influenza aviaire H5N3. 
6 000 dindes abattues à Chemillé dans le Maine-et-Loire
6 000 dindes abattues à Chemillé dans le Maine-et-Loire © Alexandre MARCHI, /NCY
"En raison de symptômes constatés sur des volailles, des prélèvements pour le diagnostic de l'influenza ont été réalisés le 5 février dernier dans un élevage de près de 6 000 dindes de la commune déléguée de Chemillé" explique la préfecture du Maine-et-Loire qui a pris une série de mesures.

Les 6 000 dindes de l'élévage seront ainsi abattues "rapidement et leurs cadavres traités par l'équarrissage"
"Un périmètre d'interdiction de 1 km et une zone de surveillance d’un rayon de 3 km sont mis en place autour de l’exploitation. Tous les mouvements de volailles, de leurs produits ou effluents sont interdits dans cette zone."

Une enquête épidémiologique et des prélèvements seront également effectués dans les élevages de la zone.
Ces mesures devraient être levées "dans un délai de 21 jours après l’abattage et la désinfection du foyer et sous réserve que les résultats de l'enquête de surveillance soient favorables."

Jeudi, un autre foyer d'influenza aviaire aurait été détecté dans un élevage de canards à Sèvremont en  Vendée. Des analyses sont en cours.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs santé société