Grippe aviaire : un robot de traitement développé à Cholet.

Un robot pour traiter les poulaillers, cette invention développée par une entreprise choletaise pourrait intéresser le monde agricole. Sa commercialisation ne devrait pas tarder. 

Le robot Octopus développé à Cholet pour traiter les élevages
Le robot Octopus développé à Cholet pour traiter les élevages © Eric Aubron France 3
L'actualité est la meilleure alliée de cette jeune société choletaise. 600 000 canards d'élevage que l'on prévoit d'abattre dans les Landes pour tenter d'éradiquer l'épidémie de grippe aviaire, de quoi argumenter pour vendre "Octopus".

Totalement autonome

Ce robot totalement autonome vaporise un désinfectant inoffensif pour l'homme et l'animal, "Il sait qu'il doit faire une fois par jour l'aération de la litière et sa désinfection sur l'ensemble du bâtiment" explique Olivier Somville, le Président de la société Octopus Robot.
durée de la vidéo: 01 min 43
Robot Octopus

Octopus a été testé en élevage depuis un an et il suscite déjà un intérêt dans le monde entier.

La SNCF est intéressée

Les missions qui lui seront confiées pourront même dépasser le traitement des élevages car le danger sanitaire des bactéries multirésistantes touche d'autres secteurs de l'industrie agro-alimentaire. Des laboratoires sont sur le coup pour la vaccination en pulvérisation. Et on parle même de la SNCF, non pas pour vacciner les voies mais pour le désherbage sans pesticide.  
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grippe aviaire agriculture économie industrie