Maine-et-Loire : la commune de Saint-Augustin-des-Bois dans le rouge

La commune de Saint-Augustin-des-Bois dans le Maine-et-Loire est endettée à hauteur de 61%, c'est le préfet qui va en assurer la gestion ! / © Olivier Quentin
La commune de Saint-Augustin-des-Bois dans le Maine-et-Loire est endettée à hauteur de 61%, c'est le préfet qui va en assurer la gestion ! / © Olivier Quentin

Le préfet du Maine-et-Loire a dû reprendre la main sur la gestion de la commune de Saint-Augustin-des-Bois, 1144 habitants, endettée à 61%, du rarement vu, en cause, des équipements surdimensionnés et un personnel pléthorique, toutes proportions gardées

Par Christophe Turgis

À Saint-Augustin-des-Bois, Christian Baron, le maire, élu depuis 2008, réélu en 2012 avec tout juste 51% des voix se défend d'avoir forcé le train de vie municipal. Au contraire il affirme avoir trouvé une commune laissée à l'abandon, avec la nécessité de devoir investir pour la remettre à niveau. Résultat, la commune est endettée à hauteur de 2,4 millions d'euros soit 61% ! Du jamais vu de mémoire de préfet du Maine-et-Loire ! Car c'est lui qui va devoir remettre les finances de la commune d'aplomb.

L'école est surdimensionnée, tout comme la salle polyvalente. Du côté du personnel, le maire a vu les choses en grand. 4 salariés pour 1144 habitants, c'est deux fois la moyenne constatée dans des communes de taille équivalente ! Il va donc falloir "tailler" dans les effectifs ! Un employé municipal va partir en retraite et un second sera muté dans une autre collectivité territoriale.
Reste la question des emprunts à rembourser, les impôts devront augmenter de 12% !

De son côté l'opposition municipale reproche au maire son manque de clarté dans la gestion des dossiers. En 2014 il avait été condamné à 4000 euros avec sursis, pour prise illégale d'intérêt. Monsieur le maire avait recruté sa fille, ce qu'interdit expressément la Loi !


L'interview de François Burdeyron préfet du Maine-et-Loire

L'interview du préfet du Maine-et-Loire
Saint-Augustin-des-Bois : l'interview de François Burdeyron préfet du Maine-et-Loire

 

Sur le même sujet

Les + Lus