• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Maine-et-Loire : les maisons troglodytes ont la cote en période de grosses chaleurs

A Turquant, dans le Maine-et-Loire, les maisons troglodytes font face aux vignes. / © Alain Jocard / AFP
A Turquant, dans le Maine-et-Loire, les maisons troglodytes font face aux vignes. / © Alain Jocard / AFP

Pour éviter les températures accablantes, le Maine-et-Loire propose plusieurs activités de tourisme troglodytique.

Par Pauline Thurier avec Thierry Bercault

Malgré les 35 degrés dehors, une petite veste ne serait pas de trop. Les lieux troglodytiques attirent de plus en plus de touristes en période de canicule. Dans le Maine-et-Loire, il existe plusieurs alternatives naturelles à la chaleur.

Dans un hôtel troglodyte de Louresse-Rochemenier, en plus du décor atypique qu’offre cette architecture souterraine, le gérant précise qu’il ne fait pas plus de 18°C dans les chambres et 22°C dans le restaurant. Idéal pour se réfugier alors que le mercure affiche 40°C à l’extérieur.
 

Dans le Maine-et-Loire, on peut aussi visiter des lieux troglodytiques, comme le Mystère des Faluns, à Doué-en-Anjou. Dans cet endroit creusé dans la roche à 16 mètres de profondeur, il ne fait pas plus de 12°C. Ce site a été formé par la mer il y a 10 millions d’années, par couches de sédimentation successive. 
 

Au 18e siècle, puis au 19e siècle, des maisons ont été creusées dans la roche. A l'origine, les ouvriers creusaient la roche pour extraire des pierres afin de construire des maisons à la surface.

Pour échapper à la canicule dans le Maine-et-Loire, il est également possible de visiter des caves à vins, des champignonnières ou encore le château de Brézé près de Saumur, dont le circuit troglodytique est très bien préservé.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus