PORTRAIT. Jérôme Viau, le roi du pull le plus moche nous livre ses secrets

Jérôme Viau remet son titre de champion du monde de pull moche ©Atlantic Télévision by Mstream Studios / France Télévisions

Jérôme Viau n'a pas remporté le titre de champion du monde de pull moche pour la 3ᵉ année consécutive. Mais le chauffeur de taxi Saumurois continue de tricoter ses pulls et retentera sa chance l'année prochaine.

Cette année, son pull moche ne lui a pas permis de faire le triplé malgré un pull "Viviane Barbie Macron". Mais Jérôme Viau peut se vanter d'être double champion du monde du pull moche.

L'an passé, il nous avait donné ses trucs pour être au top.

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers

En 2021, à Albi au salon "Albi Vintage 81", il avait raflé l'or en catégorie duo.

Pour séduire un jury, friand de mauvais goût, Jérôme avait reproduit l'affiche du salon vintage d'Albi. "Des couleurs criardes représentant une dame en train de lire dans son salon", précise le chauffeur de taxi.

En 2022, c'est en solo qu'il décrochait la première place. Pour la deuxième année consécutive, le Saumurois avait raflé un titre de champion du monde de pull moche. Et ça, grâce à Goldorak, héros légendaire de tous ceux qui frôlent ou ont dépassé la cinquantaine.

 

Et ces fameux pulls, Jérôme les tricote lui-même.

Une maille à l'endroit, une maille à l'envers, il a pris les aiguilles il y a trois ans. "Dans la boîte de taxis dans laquelle je bosse, on a commencé à conduire avec des pulls de Noël. Et puis l'année d'après, je suis allé aux championnats du monde, mais en visiteur. Et j'ai fini par participer au concours avec un pull acheté."

Participer avec un pull acheté, c'est nul ! Donc j'ai appris à tricoter avec une première écharpe moche

Jérôme Viau

Double champion du monde du pull moche

Le champion a eu du mal : "j'ai cherché des cours de tricot partout. C'est introuvable ! Ça n'existe nulle part. Personne ne fait ça !, donc, je fais des exercices, pas le choix".

Un café tricot tous les jeudis soir

Parce qu'il ne se prend pas au sérieux, le chauffeur de taxi a même monté une association dans son village de Saint-Clément-des-Levées, "Les tricots de Pépère". Le joyeux club compte déjà 39 membres actifs. "Les gens viennent pour soutenir le projet. Ils n'ont pas tous une pelote de laine sous le bras."

Une fois par semaine, les adeptes du Jacquard se réunissent. "On tricote de 20 h 30 à 22 h, devant une bière ou un verre."

Ce qui pousse Jérôme à participer au championnat du monde ? : "c'est drôle et décalé. En fin d'année, il y a toujours des problèmes, l'ambiance est souvent morose avant les fêtes. Il y a toujours quelque chose qui déconne."

Au volant de son taxi, Jérôme enfile ses pulls de Noël tout le mois de décembre.

Je ne vais pas changer le monde et régler les problèmes. J'offre juste des sourires.

Jérôme Viau

Double champion du monde du pull moche

"Je ne vais pas changer le monde et régler les problèmes. J'offre juste des sourires. Dans nos voitures, nous avons des enfants ou des gens malades, ça permet de parler d'autre chose, ça fait oublier ce qui se passe autour de nous".

Et chez lui à Noël : "tout le monde est en pull moche, le problème, c'est de porter des trucs qui viennent de pays où on ne devrait pas acheter". Lui portera son vêtement fétiche. "Le Goldorak de Noël, il est collector, c'est mon préféré, avec les épaules en tapisserie. Il est magnifique. À Albi, plein de gens l'ont enfilé pour faire des photos".

"J'ai encore du boulot, mais aujourd'hui, je sais coudre"

La route est encore longue pour le Jedi du point mousse. "Je progresse, j'ai encore du boulot, mais au moins, à force de faire, aujourd'hui, je sais coudre. En revanche, pour l'instant, je n'utilise que de l'acrylique. Je ne vais quand même pas mettre 150 euros dans de la laine naturelle pour faire du moche."

Et l'activité lui prend du temps : "il me faut un ou deux mois pour réaliser une pièce. Chaque pull est pour lui "invendable". "Je ne vais pas brader un pull qui m'a demandé 50 heures de travail et personne ne mettra 500 balles pour Goldorak même s'il commence à être joli avec le temps !", conclut le champion du monde.

À Albi, le 2 décembre, avait lieu la 7ᵉ édition du championnat du monde de pull moche. Jérôme n'a pas remporté le titre pour la 3ᵉ année consécutive. C'est une femme au "magnifique" pull moche marron qui lui a ravi son titre.

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité