Un collectif d'enseignants saumurois mobilisés contre l'expulsion d'une famille vers le Pakistan

Au Lycée Carnot-Bertin de Saumur dans le Maine-et-Loire c'est l'émotion et la mobilisation après l'arrêté d'expulsion vers le Pakistan prononcé par la préfecture à l'encontre d'une jeune femme et de ses quatre enfant scolarisés au sein de l'établissement et d'une autre école de la commune.

La famille A. (NDLR : pseudonyme pour préserver l'anonymat) est arrivée sur le territoire français en février 2019, "illégalement" nous fait savoir la préfecture du Maine-et-Loire par un communiqué en date du 10 février 2023.

Accompagnés en France par leur maman, les quatre enfants sont scolarisés dans la commune de Saumur depuis trois ans d'après le collectif d'enseignants qui s'est mobilisé ce 14 février 2023 à Saumur en leur faveur.

Et alors que la procédure d'expulsion du territoire leur a été signifiée pour cette même date.

Des enfants très bien intégrés en milieu scolaire

Jawad, l'ainé, est âgé de 20 ans. Il est élève en terminale bac pro en spécialité cuisine. Et devait passer les épreuves du bac au mois de juin prochain.

Nabeel, 18 ans à la fin du mois de février, est lui en terminale CAP Réalisations Industrielles en chaudronnerie ou Soudage).

Ali, 16 ans, est élève en seconde bac Pro ICCER (installeur en chauffage climatisation et énergie renouvelable).

La petite dernière qui s'appelle Ijaz, est scolarisée en classe de CM1 à l'école primaire du Clos-Coutard, également à Saumur.

Marina Bossard, professeur de lettres et d'Histoire au Lycée Carnot-Bertin de Saumur a dans sa classe deux des trois élèves scolarisés dans son établissement.

Une lettre ouverte au préfet et au Ministre de l'Intérieur

"Ils sont particulièrement bien intégrés" explique l'enseignante qui a participé au rassemblement de ce mardi 14 février.

"Depuis le début des vacances il y a beaucoup de messages de soutien de leurs camarades de classe mais aussi de tous les élèves du lycée" affirme Marina Bossard.

A propos de l'ainé l'enseignante constate : "Jawad a fait ses stages, il a deux promesses d'embauche dans des restaurants de Saumur par exemple"

"Nabeel, qui a obtenu son Diplôme d'Etudes en Langue Française (...) a choisi un document relatif à la laïcité. Pour la journée du 9 décembre 2022, il a co-écrit avec ses camarades un rap pour lutter contre le mariage forcé des jeunes filles. Ali quant à lui, est un élève très respectueux de ses professeurs et un bon camarade de classe" note la lettre ouverte "contre l'expulsion de nos élèves" envoyée au Ministre de l'Education Nationale, au Ministre de l'Intérieur et au recteur de l'Académie de Nantes.

Une situation dangereuse au Pakistan

Originaire de la région du Cachemire, convoitée par Chine, l'Inde et Pakistan,  la mère et ses quatre enfants sont sans nouvelles de leur papa depuis 2013.

Il a dû quitter sa famille car il avait reçu des menaces. Et leur oncle a été exécuté, selon l'enseignante du lycée Carnot-Bertin de Saumur.

La demande d’asile formulée par la famille A. a été examinée par l’Office Français Pour les Réfugiés et Apatrides (OFPRA). Et refusée en mars 2020.

Le recours auprès de la Cour Nationale du Droit d’Asile a confirmé la décision de l’OFPRA en septembre 2021.

Une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF) ainsi qu’une assignation à résidence ont été prononcée fin 2021 par la Préfecture du Maine et Loire.

Après un recours déposé par la famille, le Tribunal administratif de Nantes  a confirmé la décision du préfet du Maine-et-Loire en décembre 2022.

Et selon la préfecture du Maine-et-Loire "les modalités de départ ont été remises à la famille en ce début de semaine. Ils doivent s’y conformer en se présentant librement au commissariat de Saumur le mardi 14 février 2023."

Le pays dans lequel on les renvoie est ravagé par les eaux depuis maintenant plusieurs mois, le risque sécuritaire est particulièrement élevé aujourd’hui au Pakistan, ce que confirme le site du Ministère de l’Europe et des affaires étrangères. N’y-a-t-il pas là, quelque chose de contradictoire avec les idéaux de notre Constitution ? Pourquoi renvoyer ces jeunes dans un endroit où ils risquent leur vie ?

extrait lettre ouverte des personnels mobilisés du Lycée Carnot-Bertin de Saumur

La famille A. ne s'est pas présentée ce mardi 14 février 20232 à 9h au commissariat de Saumur pour être conduit à l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle afin de s'envoler vers Islamabad au Pakistan,selon la Fédération des Parents d'élève de Saumur qui suit également le dossier.

"On va essayer de faire rouvrir le dossier avec une nouvelle avocate" précise Stéphanie Kieffer, également présente ce mardi 14 février devant le commissariat de Saumur.

"La famille va très bien et elle est en sécurité mais elle est très angoissée de son futur immédiat " termine la responsable de la FCPE de Saumur.

La pétition pour le maintien de la famille A. sur le territoire français est visible ici.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité