Cet article date de plus de 4 ans

Endur'athlon en Mayenne : les participants d'une course de 24h non stop ont parcouru 21 594 km

Le défi paraîssait incensé, mais il existe vraiment une compétition autour de cette idée folle. L'endur'athlon de Saint-Denis-de-Gastines a fait courir et rouler les amateurs de running et de VTT pendant 24h ce samedi. Et jusqu'au dimanche matin 11h15 !
C'est une première en France, et ça se passe en Mayenne : l'endur'athlon de Saint-Denis-de-Gastines. Pendant 24h, amateurs de course à pied et cyclistes... ont enduré ! 


L'épreuve sportive consistait en un relais, sur 24h, entre course à pied et VTT, sur deux circuits distincts. Elle pouvait s'effectuer seul ou en équipe. Le chrono ne s'arrêtait pas, même pendant les changements d'épreuve. 


En tout, 241 sportifs étaient inscrits, en solo ou en équipe. Ils sont partis à 10h30 ce samedi et arrivés ce dimanche à 11h15. En tout, les participants ont parcouru 21 594 km en 24 h. 

Les gagnants se font appeler les Enragés. A eux six, ils ont parcouru 478 km dans les environs de Saint-Denis-de-Gastines, en Mayenne. Le premier coureur en solitaire est lui vendéen. Il a passé la ligne après 72 tours en 324km. Il a déclaré à Ouest-France :

Je suis parti cool, je suis surtout venu pour faire un vingt-quatre-heures, témoigne-t-il. J’ai réussi à ne pas faire d’arrêt, mais entre 6 h du matin et 8 h, je commençais à m’endormir sur mon vélo…

 

"Eux c'est nous", des migrants participaient aussi




Originaires du Soudan, d’Afghanistan et d’Érythrée, ils ont souhaité participer à l'événement. Intégrés au centre d’accueil et d’orientation à Laval (Mayenne) après être passés par Calais, quatre nouveaux arrivants en France ont moins de 20 ans et couraient avec deux Lavallois, investis dans un collectif de soutien aux migrants. L'équipe a un nom : Eux c'est nous, en référence à un ouvrage jeunesse signé Daniel Pennac. 

Si l'un d'eux avait dévoilé à Ouest-France : "Mogos, il ne court pas, il flotte. 35 minutes aux 10 km !", l'équipe n'est pas arrivée en pôle position. Les coureurs affichent la 25e place. Ils ont effectué 83 tour en 367,5 km.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
course à pied sport vélo économie transports migrants société immigration