Coronavirus en Mayenne : des Lavallois interdits de séjour en Bretagne

Quand on arrive de la Mayenne, en pleine crise sanitaire, ça peut faire peur. Ce sera donc non pour votre réservation en Bretagne… C'est ce qui est arrivé à un couple de Mayennais dont la réservation a été annulée.
 

Nadine Piquet a vu sa location en Bretagne annulée par son hôte
Nadine Piquet a vu sa location en Bretagne annulée par son hôte © France 3 Pays de la Loire
La Mayenne est sous les feux de l'actualité depuis la semaine dernière. Ce département a vu ses cas de covid 19 exploser. Cette situation a entraîné des effets pervers dont la population se serait bien passée.

Un couple de Mayennais a vu sa location de vacances en Bretagne annulée subitement. Ils sont persuadés que la situation sanitaire de leur département y est pour quelque chose.

"Malheureusement, j'ai été contraint de demander à Airbnb d'annuler, vous n'êtes pas en cause mais c'est la situation sanitaire en Mayenne qui malheureusement a évolué assez dramatiquement les dernières heures, les derniers jours", a expliqué par téléphone l'hôte de Nadège Piquet.
Nadine Piquet a vu sa réservation annulée en Bretagne
Nadine Piquet a vu sa réservation annulée en Bretagne © France 3 Pays de la Loire
 

Désabusés

Depuis, ces Mayennais ne digèrent pas vraiment d'avoir été traités comme des pestiférés.

"On était un peu désabusé, la colère est venue après parce que ma tante et mes parents devaient venir avec nous, raconte Nadège Piquet, on s'est regardé, on s'est dit "c'est pas possible".

Et cet exemple n'est pas le seul. D'autres familles n'ont pas pu se retrouver car leurs proches en région parisienne ou en Vendée craignaient d'être contaminés. Sans oublier l'inverse : les annulations de touristes en Mayenne.
 
"En ce qui nous concerne, c'est entre 10 et 15 réservations qui ont immédiatement été annulées, explique Laurent Orliaguet, propriétaire de l'hôtel Marin à Laval, après, ce que l'on ne mesure pas c'est l'inquitéude des clients de venir dans un département qui est marqué rouge sur la carte".

Car le département a vu son nombre de cas avérés grimper en flèche, dépassant la cote d'alerte. 4 sites de dépistages sont désormais accessibles au public.

"On a de l'aide des départements voisins qui viennent nous renforcer un peu pour les dépistages, explique Frédéric Henirich, bénévole de la Protection civile, responsable de l'un de ses sites.
     
6 laboratoires effectuent également des tests mais il faut être en possession d'une ordonnance ou d'un bon de l'assurance maladie. Le reportage de notre rédaction
Mayennais privés de vacances

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société tourisme économie faits divers