• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Lait en poudre contaminé : Lactalis “dément et condamne fermement les accusations” du Canard Enchaîné

Lactalis dément les accusations du Canard Enchaîné / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Lactalis dément les accusations du Canard Enchaîné / © JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP

Ce mercredi matin, le groupe Lactalis "dément et condamne fermement les accusations sans fondement parues dans le Canard Enchaîné".

Par Fabienne Béranger

Selon les révélations du Canard Enchaîné, 8 000 tonnes de poudre de lait "potentiellement contaminé" à la salmonelle auraient été commercialisées par Lactalis.

Des accusations que Lactalis dément ce mercredi matin. "Les 8 000 tonnes visées par le Canard Enchaîné ont été fabriquées sur la Tour 2 non objet de la contamination et conditionnées sur un circuit d’ensachage indépendant" explique le géant laitier dans un communiqué, qui ajoute qu'"en toute transparence avec les autorités ces produits n’étaient pas concernés par le retrait/rappel" de lots de lait en poudre infantile contaminés à la salmonelle.

"Les insinuations de possible contamination de ces poudres adulte est infondée et basée sur des hypothèses non justifiées", estime Lactalis, "jamais le Groupe Lactalis n’aurait pu mettre sur le marché des produits qu’il savait contaminés".

Le groupe Lactalis conclut en condamnant "fermement ces accusations visant à nuire à sa réputation et à la qualité de ses produits".

Selon les révélations du Canard Enchaîné ce mercredi matin, 8 000 tonnes de lait en poudre, produites dans l'usine Lactalis de Craon, près de Laval en Mayenne, et présentant un risque de contamination à la salmonelle, ont été vendues par le leader mondial des produits laitiers. Ce lait était destiné à des "préparations industrielles (glaces, pâtisseries etc)", selon l'AFVLCS.



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus