• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Laval : Jordy Weiss “El Gitano”, 19 combats, 19 victoires

Jordy Weiss, contre le Français Sébastien Allais, le 10 juin 2017 / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP
Jordy Weiss, contre le Français Sébastien Allais, le 10 juin 2017 / © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Jordy Weiss affiche un parcours sans faute, avec un récent titre européen. Ce boxeur de 24 ans, issu de la communauté des gens du voyage, est la star du club de Laval.

Par FB avec Pierre-Erick Cally

Jordy Weiss commence la boxe à l'âge de huit ans. Seize ans plus tard, devenu pro, il décroche la ceinture de l'union européenne en poids welters. C'était le 16 février dernier.
Un trophée en bonne place dans sa caravane, car son surnom c'est "El gitano". "Je suis fier de mes origines, c'est important de les représenter" explique le boxeur.
   
Pour Jordy, au programme chaque jour, un entraînement et des séances de musculation. Même s'il doit faire attention aux 66 kg de sa catégorie. "Il faut penser que le boxeur a un certain poids limite" explique Willy Huchedé, gérant du WillfitCenter à Laval, "c'est aussi notre engagement auprès de Jordy c'est de lui faire prendre de la vivacité, de l'explosivité, sans qu'il prenne de poids".
   
C'est au Stade Lavallois, section boxe, l'ancien club de Jean-Claude Bouttier, que Jordy s'est révélé. Son entraîneur est à peine plus
âgé que lui mais ils se connaissent depuis la boxe éducative.

"Il apprenait vite, plus vite que les autres. Il regardait puis il savait faire." 

"On savait qu'il allait faire quelque chose", explique David Rebrassé, son entraîneur
     
Un boxeur en finesse. Une vitesse de bras conséquente et un style félin un peu sur la trace de l'école cubaine…Et ne lui dites pas que la boxe ne consiste qu'à cogner.
"La boxe ce n'est pas du tout de la bagarre, c'est le noble art, c'est toucher sans se faire toucher. C'est comme un jeu d'échecs", raconte Jordy.

Prochain rendez-vous pour El Gitano, le 4 mai à la Soucoupe de Saint-Nazaire. Il devrait y avoir encore plus de public venu voir ce nouveau champion européen…

► Le reportage de notre rédaction
Jordy Weiss, "El Gitano"


Sur le même sujet

floralies

Les + Lus