• faits divers
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite
  • culture

Manifestation des “gilets jaunes” en Mayenne : la préfecture porte plainte pour dégradations

Les gilets jaunes ont manifesté dans toute la région Pays de la Loire, comme ici à La Roche-sur-Yon (photo d'illustration). / © Damien Raveleau / France 3 Pays de la Loire
Les gilets jaunes ont manifesté dans toute la région Pays de la Loire, comme ici à La Roche-sur-Yon (photo d'illustration). / © Damien Raveleau / France 3 Pays de la Loire

La préfecture de Laval porte plainte pour dégradations après la manifestation des "gilets jaunes" samedi 17 novembre. Ce soir-là, du mobilier urbain a été dégradé pendant le rassemblement de 200 personnes, évacuées ensuite par la police. L'opération escargot s'est néanmoins déroulée sans encombre.

Par V.P.

La préfecture de la Mayenne a annoncé, dimanche 18 novembre, qu'elle allait porter plainte pour dégradations suite à la manifestation des "gilets jaunes" la veille. Un rassemblement, annoncé sur les réseaux sociaux mais non autorisé par la préfecture, s'était tout de même tenu vers 16 heures sur la place Jean-Moulin. Environ 200 personnes s'y étaient réunies.

 


La situation a dégénéré vers 18 heures lorsque les manifestants ont commencé à jeter des projectils. Les forces de l'ordre ont dû déloger la foule à l'aide gaz lacrymogène et de canons à eau. Selon nos confrères de France Bleu Mayenne, les panneaux d'une exposition photo ont été volontairement arrachés et un manifestant aurait été légèrement blessé à la tête.
 

2 300 manifestants en Mayenne

Les "gilets jaunes" se sont massivement mobilisés en Mayenne, samedi 17 novembre. Contrairement à ceux des autres départements des Pays de la Loire, les manifestants se sont surtout rassemblés pour une grande opération escargot sur la rocade entourant Laval, plutôt que de créer des barrages filtrants. Selon la préfecture, 600 voitures et 225 motos ont pris part au défilé.

Le cortège, qui est parti d'Évron pour rallier la préfecture lavalloise, a rassemblé plusieurs centaines de véhicules venus des quatre coins du département. Cette opération escargot, ainsi que le principal barrage filtrant, situé au rond-point de Bonchamp à la sortie est de Laval, ont considérablement ralentit.

Mis à part deux incidents sur le rond-point - lancers de projectiles et crevaison du pneu d'une automobiliste - les opérations menées en dehors de Laval se sont déroulées sans accroches. En tout, 2 300 personnes auraient manifesté en gilet réfléchissant ce samedi 17 novembre dans le département de la Mayenne.

 


 

Sur le même sujet

Une voiture tente de forcer un barrage à Vertou

Les + Lus