• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Mayenne : découverte d'une fresque romaine

Cette frise a été réalisée il y près de 2000 ans / © Pierre-Erik Cally
Cette frise a été réalisée il y près de 2000 ans / © Pierre-Erik Cally

Après plusieurs années de sauvegarde une équipe de bénévoles vient de mettre à jour les vestiges d'une fresque dans l'ancienne cité romaine de la région du nord Mayenne : Jublains.
Un témoignage de la vie locale vieux de 2000 ans plutôt rare dans l'ouest de la France... 

Par Pierre-Erik Cally

C’ est une découverte qui ravit les spécialistes. Les restes d’une fresque à Jublains dans l’ancienne cité romaine au nord de la Mayenne. Du bleu du rouge du vert, des formes géométriques. Et même un tronc de palmier. Dans la villa vivait il y a un siècle après Jésus-Christ une famille de notable.  Et la mise à jour de cette peinture pour les bénévoles qui travaille dessus est toujours un moment fort…


Un moment fort pour les découvreurs


Pour Mathilde Lambert, étudiante en master d’archéologie à Tours et bénévole sur le chantier « cela nous rapproche de la vie des habitants et nous donne beaucoup d’indications sur leur quotidien ».

Dans cette maison de notable, le bas d'une fresque vieille de près de 2000 ans vient d'être mise à jour à Jublains (Mayenne) / © Pierre-Erik Cally
Dans cette maison de notable, le bas d'une fresque vieille de près de 2000 ans vient d'être mise à jour à Jublains (Mayenne) / © Pierre-Erik Cally


Il faut dire que ce site est exceptionnel. Déjà un théâtre, des murailles et un forum ont été reconstitués. De très nombreux objets ont également été déterrés. Mais c’est la première fois que des frises murales sont restituées aux regards d’abord des archéologues avant dans quelques mois d’être présenté au public. Mais seulement après avoir effectué un  petit voyage comme le précise Anne Bocquet archéologue départementale : « les peintures vont être déposées soigneusement emballées dans de la gaze et du coton puis envoyées au centre de peinture murale de Soisson qui va les rénover. Ensuite elles devraient revenir en Mayenne ; pas dans ces ruines mais exposées au musée de Jublains ».

Le chantier de fouilles à Jublains rassemble de nombreux étudiants en archéologie. / © Pierre-Erik Cally
Le chantier de fouilles à Jublains rassemble de nombreux étudiants en archéologie. / © Pierre-Erik Cally

Et sur les 46 hectares qui ont été préemptés par le département, recouvrant l’ancienne capitale des Diablintes il reste encore beaucoup à découvrir…

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus