• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Mayenne : lait bébé contaminé, les services sanitaires mis en cause, le préfet se défend

L'usine Lactalis de Craon (Mayenne) / © François Bobet, France 3 Pays de la Loire
L'usine Lactalis de Craon (Mayenne) / © François Bobet, France 3 Pays de la Loire

Nouvel épisode dans le feuilleton des poudres de lait contaminées, poudres produites dans l'usine mayennaise de Craon. Dans son édition du 3 janvier, le Canard Enchaîné affirme que Lactalis connaissait depuis août la contamination. Les services vétérinaires sont également mis en cause.     

Par GS, avec PEC et AFP

Selon les informations du Canard Enchaîné, une délégation de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) avait pourtant mené, au mois de septembre, une inspection de routine sur place.
Sur place, notre reporter Pierre-Erik Cally nous confirme qu'une partie de l'usine dédiée au fromage continue sa production (Partie indépendante de l'entité de production de poudres de lait et céréales infantiles)
Le préfet de la Mayenne Frédéric Veaux n'a pas apprécié que le Canard Enchaîné mette en cause les services vétérinaires. Face à la presse ce mercredi 3 janvier, il a notamment pointé des erreurs de dates dans les informations publiées par l'hebdomadaire.
Du côté de Lactalis, la direction affirme que des produits à base de céréales sont toujours fabriqués par le groupe mais dans d'autres usines que celle de Craon,contrairement à ce qu'avance le président d'une association de victimes cité dans le journal.

"Comment les contrôles du ministère de l'Agriculture pouvaient-ils conclure à une telle aberration alors que quelques semaines après, il est admis que des salmonelles seraient dispersées dans toute l'usine?", déclare Quentin Guillemain, président de l'Association des familles victimes du lait contaminé aux salmonelles dans un communiqué.

3 Rappels de lits infantiles successifs

Le groupe laitier a procédé à un premier rappel de certains lots de laits infantiles le 2 décembre. Le 10 décembre, c'est le gouvernement qui a annoncé un retrait massif de produits issus de l'usine de Craon, et le 21 décembre Lactalis a procédé au rappel de l'ensemble de ses laits et autres produits infantiles produits dans cette usine depuis février.


Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus