Paris-Brest-Paris : Villaines-la-Juhel, incontournable ville étape

C'est l'événement attendu tous les quatre ans à Villaines-la-Juhel, dans le nord Mayenne. Comme à chaque édition depuis 1979, la commune de 3 000 habitants est ville étape de la célèbre randonnée Paris-Brest-Paris, qui a lieu cette année du 20 au 24 août et qui rassemble près des milliers de cyclistes. Un événement de taille qui mobilise 400 bénévoles, sur le pont depuis plusieurs jours déjà, pour accueillir ces passionnés de vélos.

Depuis dimanche, c'est l'effervescence à Villaines-la-Juhel, ville étape de la célèbre randonnée Paris-Brest-Paris, qui voit défiler, depuis dimanche, les 6 800 cyclistes participants.

400 bénévoles pour accueillir 6800 cyclistes

Un événement XXL pour cette commune de 3000 habitants, située dans le Nord-Mayenne, où les 400 bénévoles s'activent depuis une dizaine de jours pour accueillir au mieux ces passionnés de vélo. 

C'est beaucoup de travail, mais c'est avant tout du plaisir ! 

Michel Derouet

Animateur bénévole à Villaines-la-Juhel

"Etre bénévole pour la plus grande épreuve cyclotouriste au monde, c'est presque un métier, estime Michel Derouet, l'un des animateurs, c'est beaucoup de travail, mais c'est avant tout du plaisir. Quand on voit les randonneurs passer avec un grand sourire pour nous remercier d'être aux petits soins avec eux, ça nous donne la banane !".

Un "village" dans la ville

Être ville étape demande beaucoup d'organisation et des mois de préparation. "Les cyclistes ne font pas que traverser la ville, ils s'y arrêtent, à l'aller comme au retour. Ça nous permet de pointer tous les participants pour assurer la traçabilité des cyclotouristes, explique Pascal Soutif, l'organisateur du site de Villaines-la-Juhel. Après, chacun est libre de repartir quand il veut, les plus pressés remontent sur leur vélo dans la foulée, d'autres vont se reposer quelques heures et grignoter pour recharger les batteries avant de poursuivre l'aventure".

C'est donc un véritable "village" installé dans la ville, avec un coin pour se reposer avec 300 couchages, un espace restauration, des douches... Et dans la salle polyvalente, un centre de soins où 35 bénévoles, composés de médecins, d'infirmières, de pharmaciens, sont à la disposition des cyclistes.

1200 km en 4 jours

Une organisation à la hauteur de l'événement, où les participants ne sont certes pas des professionnels, mais des amateurs avertis prêts à relever le défi : parcourir 1200 km en quatre jours pour cet aller/retour depuis Rambouillet (Yvelines) jusqu'à la pointe bretonne.

Pour aller au bout de l'épreuve, il faut des jambes et un moral à toute épreuve

Patrick Saulnier

Vélocycliste

Un challenge pour ces cyclistes, venus des quatre coins du monde pour participer à cette épreuve mythique, qui demande de l'entraînement et un mental d'acier. "C'est une randonnée, pas une course. Mais il y a quand même un esprit de compétition, car c'est une épreuve très physique où on doit puiser dans nos ressources, reconnaît Patrick Saulnier, qui participe pour la troisième fois à ce Paris-Brest-Paris. Pour aller jusqu'au bout, il faut deux choses : des jambes et un mental à toute épreuve, sinon, c'est foutu !". 

10 000 personnes attendues mercredi

Alors que les derniers participants ne font qu'arriver à Villaines-le-Juhel, les premiers sont déjà sur le chemin du retour et devraient arriver dès mardi dans la ville étape. Mais c'est mercredi que le gros des troupes sera de retour à Villaines-la-Juhel, où les cyclistes seront accueillis par 10 000 personnes... Une journée devenue, au fil des éditions, un moment festif incontournable du Paris-Brest-Paris. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité