Nantes, Angers, Le Mans, Laval, La Roche-sur-Yon - Confinement : quels commerces seront encore ouverts en avril ?

L'annonce d'un nouveau confinement par le Président de la République ce 31 mars repose la question des commerces, dits essentiels et non-essentiels. Autrement dit lesquels peuvent ouvrir, et lesquels doivent refermer ? Une mesure qui devrait coûter 11 milliards d'euros supplémentaires.

Dans le passage Pommeraye à Nantes, essentiels ou non essentiels, ouverts ou fermés, ce troisième confinement, même allégé, déstabilise les commerces.
Dans le passage Pommeraye à Nantes, essentiels ou non essentiels, ouverts ou fermés, ce troisième confinement, même allégé, déstabilise les commerces. © Nicolas Le Querré / MAXPPP

 

Le Président a annoncé ce mercredi 31 mars un confinement de toute la France métropolitaine sur le mode des 19 départements "en freinage renforcé" à compter de ce samedi 3 avril. Une décision qui implique une nouvelle fois la fermeture des commerces jugés non-essentiels. Le gouvernement estime leur nombre à 150 000.

Ce jeudi 1er avril devant l'Assemblée Nationale, le Premier ministre a indiqué que cette mesure allait coûter 11 milliards d'euros pour les quatre semaines à venir.

 

Ouverts / fermés

Essentiels, non-essentiels, autrement dit, ouverts ou fermés, quels sont les commerces concernés ? 

Une nouveauté, contrairement aux deux premiers confinements, nombre de commerces vont pouvoir cette fois rester ouverts selon le ministère de l'Économie. Ce sont les salons de coiffure, les librairies, les disquaires ou encore les fleuristes. Bon pour le moral des commerçants, mais aussi pour celui de français.

Globalement, seuls les commerces dits de première nécessité - dont les librairies, les disquaires, les salons de coiffure, les magasins de bricolage, les magasins de plantes et de fleurs, les chocolatiers, les cordonniers, les concessions automobiles (sur prise de rendez-vous) et les visites de biens immobiliers - sont autorisés à ouvrir dans le respect du couvre-feu (19h-6h). On trouve la liste précise de ces commerces en cliquant sur le lien vers le site web du gouvernement.

 

Les centres commerciaux

Restent ouverts tous les magasins dans les centres commerciaux de moins de 10 000 m². Pour les centres commerciaux de plus de 10 000 m², seuls les pharmacies et les commerces alimentaires restent ouverts.

Et dans les supermarchés et hypermarchés, uniquement les rayons essentiels : alimentation, boissons, épicerie, puériculture, parapharmacie, petit électroménager, produits d'entretien, d'hygiène et de beauté, parfums et cosmétiques, papeterie, journaux, CD, DVD, livres, jeux vidéo, équipement informatique et de téléphonie, jardinerie, alimentation pour animaux, bricolage et entretien automobile.

Tous les centres commerciaux de plus de 10 000 m² devront fermer. Au sein des supermarchés, les rayons considérés comme "non-essentiels" : textile, chaussures, prêt-à-porter, bijouterie, décoration et arts de la table, ameublement, jouets et gros électroménager devront être rendus inaccessibles.

Pour tous les commerces fermés, le click & collect reste une possibilité, sauf pour ceux situés dans les centres commerciaux.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : conseils pratiques santé société covid-19