#OnVousRépond : Pass sanitaire, test PCR et quarantaine... Qu'est-ce qui vous attend à la descente de l'avion ?

Depuis le 3 mai 2021, la France a entamé sa sortie de confinement à la faveur d'un recul de l'épidémie de Covid-19. Mais ses frontières sont-elles totalement ouvertes ? A quoi faut-il vous attendre si vous revenez de l'étranger ? Le passeport sanitaire est-il en vigueur ? #OnVousRépond.

Déconfinement : à quoi faut-il vous attendre en débarquant de l'avion ou quand vous arrivez en France de l'étranger ? Les règles de voyage se sont-elles assouplies ? #OnVousRépond
Déconfinement : à quoi faut-il vous attendre en débarquant de l'avion ou quand vous arrivez en France de l'étranger ? Les règles de voyage se sont-elles assouplies ? #OnVousRépond © Valery Hache/AFP

Serait-ce la dernière escale avant le bout du tunnel ? Depuis ce lundi 10 mai 2021, les députés examinent le projet de sortie de crise sanitaire Covid. Le texte doit entériner la levée progressive des restrictions liées au confinement, et la mise en place du "pass sanitaire". Mais attention, Olivier Véran, le ministre de la Santé, a d'ores et déjà prévenu que ce projet de loi "ne marque pas une rupture nette entre les contraintes liées à l'épidémie et le retour de la vie d'avant". Et cela vaut pour les voyages et arrivées de l'étranger, y compris d'un pays voisin européen.

Tous les motifs sont-ils bons désormais pour prendre l'avion ?

"Nous sommes Canadiens qui habitons en France et nous avons maintenant un bébé de 8 mois. Est-ce qu'il y a un moyen pour les grand-parents qui sont au Canada de venir rencontrer leur petite fille ?" (question posée par CBrassard de Nouvelle-Aquitaine)

La réponse à cette question figure toujours dans l'avis du ministère de l'Europe et des Affaires Étrangères, dans sa rubrique de conseils aux voyageurs. "Dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire en France, l’entrée sur le territoire national depuis les pays autres que ceux de l’espace européen, et autres que l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour, n’est autorisée que pour des motifs impérieux". L'information reste valable en ce 10 mai 2021 et à priori jusqu'à la troisième étape du déconfinement en France. Selon le calendrier initié par l'Élysée, "l'accueil des touristes étrangers avec pass sanitaire" est envisagé pour le 9 juin. 

Les grands-parents canadiens devraient donc patienter encore deux à trois semaines avant d'envisager de venir voir leur petite-fille. À moins que le calendrier de sortie d'état d'urgence sanitaire en France ne s'accélère d'ici là.

► Le vaccin vous ouvre-t-il les frontières ?

"Étant belges, vaccinés complètement (2 doses) depuis un mois, est-ce que nous devons présenter un test PCR négatif en plus pour entrer en France pour un séjour de vacances en camping ?" (Question posée par frdev, des Hauts-de-France) / "Nous avons reçu 2 doses de vaccin depuis 1 mois. Nous voulons rejoindre notre résidence en France, en Charente. Pouvons-nous y aller ? Sans test PCR. Nous sommes belges." (Clo de Nouvelle-Aquitaine)

Malheureusement pour nos voisins belges, le passeport sanitaire ou vaccinal, dont le principe a été adopté le 29 avril par le Parlement européen, n'est pas encore entré en vigueur. Il ne devrait l'être qu'à la fin juin. 

En attendant la mise en place de ce certificat de voyage en Europe, impossible de déroger à cette règle : "conformément au décret n° 2021-99 du 30 janvier 2021, tout voyageur, quel que soit son mode de transport (aérien, maritime ou terrestre) de onze ans ou plus souhaitant rejoindre la France en provenance d’un pays de l’espace européen  a l’obligation de présenter le résultat d’un test PCR ne concluant pas à une contamination par le Covid-19 réalisé 72 heures avant le départ." Seules exceptions possibles : effectuer un déplacement frontalier de moins de 24 heures ou un déplacement professionnel de transport routier.

 

► Remboursement de test PCR réalisé à l'étranger 

Raveglia, en Auvergne-Rhône-Alpes s'interroge sur la possibilité d'être "remboursé pour un test PCR réalisé afin de rentrer en France et qui coûte 40€ en Andorre". La réponse est oui. L'Assurance maladie prend en effet en charge les tests de dépistage Covid réalisés dans l'espace européen et États membres de l'Union comme indiqué sur son site internet.

Si vous êtes dans l'obligation de réaliser un test pour rentrer en France ou parce que vous avez des symptômes, sachez que vous pouvez présenter votre Carte Européenne d’Assurance Maladie au moment de faire le test. Mais vous pouvez également obtenir le remboursement une fois rentré en France. Il faut pour cela remplir le formulaire relatif aux "soins reçus à l’étranger", téléchargeable en cliquant ici. "Les tests de dépistage sont pris en charge sur la base d’un forfait de 50 euros qui correspond aux frais de prélèvement et d’analyse", précise l'Assurance maladie.

Concernant les tests réalisés à l'étranger, hors Europe, seuls les dépistages "à caractère médical, urgent et inopiné seront pris en charge à hauteur de 27% du montant de la dépense". Là encore, il faut remplir le formulaire mentionné ci-dessus, mais également fournir une prescription médicale ou un certificat médical justifiant le test.


► Et la quarantaine ?

"Bonjour Mon père vient de décéder. Je dois partir à Beyrouth pour les obsèques. En rentrant en France, est-ce que je suis obligée de m'auto-confiner pendant 7 jours chez moi ?" (question posée par Betulia de Provence-Alpes-Côte d’Azur)

"Aucun vol ne doit être le cheval de Troie d’un nouveau variant", est-il écrit sur le site du Gouvernement, concernant les voyages retour de certains pays. Mais que Betulia se rassure, même si la liste s'est allongée depuis le 8 mai 2021, le Liban ne fait pas partie des pays en provenance desquels une quarantaine est obligatoire. 

En revanche, tous les passagers en provenance de Turquie, du Bangladesh, du Sri Lanka, du Pakistan, du Népal, des Émirats arabes unis et du Qatar doivent se soumettre à un isolement de 10 jours obligatoire. Ces sept pays rejoignent le Brésil, l’Inde, le Chili, l’Afrique du Sud, pour qui ces mesures s’appliquaient déjà.

"Les passagers doivent déclarer à la compagnie aérienne leur lieu de quarantaine en France à l’aide d’un justificatif. En cas de non-respect de cette quarantaine, une amende de 1 000 euros est prévue ; et, en cas de récidive, elle sera portée à 1 500 euros", précise le Gouvernement français. Qui plus est, les voyageurs en provenance de ces territoires doivent présenter un test PCR négatif de moins de 36 heures pour entrer en France et réaliser un test antigénique à leur sortie de l’avion.

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
#onvousrépond société déconfinement confinement : conseils pratiques santé covid-19 international