• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

De Nantes au Mans : la résistance des Gilets jaunes, réveillon de la Saint-Sylvestre ou pas

Les Gilets jaunes mobilisés à Saint-Aignan-de-Grandlieu, au sud de Nantes, le 31 décembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire
Les Gilets jaunes mobilisés à Saint-Aignan-de-Grandlieu, au sud de Nantes, le 31 décembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire

Ils sont mobilisés depuis un mois et demi et leur motivation reste intacte en cette fin d'année. Les Gilets jaunes sont bien décidés à tenir leurs positions, fêtes ou pas fêtes de fin d'année.

Par Fabienne Béranger

Sur ce rond-point de Bouguenais, au sud de Nantes, les Gilets jaunes sont présents 24 heures sur 24. Certains dorment dans des caravanes. D'autres passent là tous les jours pour apporter des palettes ou de quoi manger...

"On a des gens qui nous apportent du pâté, du foie-gras, des huîtres... des brioches et du pain frais tous les matins", se réjouit Annie.

Une nouvelle vie s'est écrite ici depuis plus d'un mois. Un quotidien fait de solidarité. Le soir de Noël, ils étaient une cinquantaine autour du rond-point, cette nuit ils basculeront ensemble vers 2019.

"On parle ici... On parle beaucoup et je trouve que ce cartel de gens qui ont plein de fric et qui sont au pouvoir, ils sont un petit peu enlevés des réalités de ceux qui sont en train de bosser, la France d'en bas..." explique Yves.

Tout l'enjeu est de réussir à organiser une vraie action citoyenne et ne plus simplement être dans les rues à défiler - Guillaume

"C'est ce qui se passe depuis le 17 novembre, les gens parlent, réfléchissent ensemble et, du coup, les choses avancent", explique-t-il.

Les Gilets jaunes au rond-point de Montabon au Mans, le 31 décembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire
Les Gilets jaunes au rond-point de Montabon au Mans, le 31 décembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire
Au sud du Mans, le coeur n'est pas à la fête mais à la mobilisation. Pas question de déserter les cabanes. Réveillon ou pas, les Gilets jaunes sont là...

"Les gens qui viennent trouvent que c'est comme si on était en famille. C'est une année très particulière mais une année très forte au niveau relationnel aussi", raconte Fabienne.

C'est l'union qui fait la force, si on est tous ensemble, on pourra y arriver -  Vanina

Décidés à ne rien lâcher et surtout à ne pas écouter l'allocution présidentielle. Les Gilets jaunes disent ne plus rien attendre d'Emmanuel Macron.


► Le reportage de notre rédaction
Gilets jaunes, le soir de la Saint-Sylvestre





 

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus