Nantes : ils se faisaient passer pour des policiers afin de détrousser des personnes âgées

Ils opéraient principalement entre la région nantaise et Le Mans. Quatre personnes soupçonnées d'avoir organisé plus de soixante-dix vols ont été arrêtées. Deux hommes sont en détention provisoire.

© C.François France Televisions
C'est à l'été 2019 que l'alerte a été donnée. Par des personnes âgées, victimes d'un phénomène de vols à la "fausse qualité de policiers". 
"Les intéressés se faisaient passer pour des policiers ou agents des eaux en utilisant notamment une fausse carte de police pour s'introduire chez les victimes sous prétexte de vérifications"précise philippe Astruc, Procureur de la République au Tribunal judiciaire de Rennes


Suite à l'enquête menée par l’Office central de lutte contre la délinquance itinérante (OCLDI), des Sections de recherches d’Angers et de Rennes ainsi que des groupements de gendarmerie du Morbihan et de la Sarthe, tout un réseau a été démantelé.

À leur actif, 71 faits de vols à la fausse qualité,  12 vols aggravés dans des commerces, outre 11 vols de véhicules dont 7 découverts incendiés, faits commis entre juillet 2019 et juin 2020, en Bretagne, Basse-Normandie et Pays-de-la-Loire.
Les investigations ont aussi permis d'identifier une filière de recel en région parisienne et en Belgique.

Lundi 29 juin 2020, une opération d'interpellations a été menée en divers points du territoire, notamment dans la région nantaise, au Mans et en région parisienne, "conduisant au placement en garde à vue de cinq personnes, trois hommes et deux femmes, tous de nationalité française. Les perquisitions amenaient la découverte de numéraire, à hauteur de 80 000€, outre la saisie de caravanes et véhicules" indique le communiqué du procureur de Rennes, Philippe Astruc.

A l’issue des garde-à-vue, quatre personnes ont été mises en examen. Les deux auteurs principaux des vols, âgés d'une cinquantaine d'années, déjà connus de l'institution judiciaire, ont été placés en détention provisoire, les deux autres personnes sont désormais sous contrôle judiciaire. Trois des quatre mis en examen sont de la même famille, le quatrième est un proche.

Les auteurs de ces vols en bande organisée encourent une peine de 15 années de réclusion criminelle. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers personnes âgées société famille
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter