• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

À Nantes, une première manifestation contre la candidature d'Abdelaziz Bouteflika

Ils étaient près de 300 à se retrouver devant la préfecture de Nantes samedi 9 mars.
Ils étaient près de 300 à se retrouver devant la préfecture de Nantes samedi 9 mars.

Face à l'annonce d'un 5e mandat brigué par le président sortant Abdelaziz Bouteflika, les Algériens de France se mobilisent. Pour la première fois, ils se sont réunis à Nantes.

Par Raphaëlle Besançon

Une initiative citoyenne a appelé les ressortissants algériens du Grand Ouest à manifester ce samedi 9 mars. 

C'est la première fois qu'ils se rejoignent à Nantes. Ils étaient près de 300 à protester contre le 5e mandat brigué par le président algérien, Abdelaziz Bouteflika.

Mohammed Bououden, président du Conseil de la communauté algérienne de Nantes, explique : " Toute la France se réveille contre ce qu'il se passe en Algérie."

" Plus de démocratie, plus de liberté "

Samira Houari, un drapeau sur les épaules, ajoute : " Nous voulons apporter un message de soutien aux Algériens pour que cesse cette imposture. Les Algériens ont envie de plus de démocratie, de plus de liberté. Nous sommes à leurs côtés !" 

Les élections présidentielles algériennes sont prévues le 18 avril prochain.
Ils étaient près de 300 à manifester devant la préfecture de Nantes samedi 9 mars.
Ils étaient près de 300 à manifester devant la préfecture de Nantes samedi 9 mars.
 

Le Grand Ouest, c'est 40 000 ressortissants algériens

Nantes accueille le consulat d'Algérie, représentant 40 000 ressortissants algériens vivant dans le Grand Ouest. 

Les manifestants ont dû lever le camp à 14 h en raison des Gilets jaunes qui commençaient à bloquer le rond-point de l'Armor, à Saint-Herblain.

Un autre rassemblement pour protester contre la candidature de Abdelaziz Bouteflika est prévu dimanche 10 mars, place Royale.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus