Notre-Dame-des-Landes : 10 lieux évacués depuis jeudi matin

© Manon Monnier / France 3 Pays de la Loire
© Manon Monnier / France 3 Pays de la Loire

La préfecture revient sur la deuxième vague d'expulsion et de destruction à la ZAD. Elle a commencé jeudi et s'est terminée ce vendredi soir. Les zadistes évoquent deux blessés grave dans leurs rangs. 10 "forces de l'ordre" seraient blessées. 

Par Cathy Dogon

La Préfète de Loire-Atlantique a lancé jeudi une deuxième vague d'évacuations. Par communiqué dans la nuit de vendredi à samedi, la préfecture résume ces deux jours d'interventions : 10 "squats" évacués - les zadistes, eux, préfèrent le terme de "cabanes". Parmi les destructions : "7 constitués d’habitats précaires et 3 constructions anciennes 'en dur'".

La Freuzière, Le Phénix et Les Domaines ont été expulsés et murés. Ca Geint, La Tarte, Pré Failli, La Gare et Ker Terre ont été détruits. 

Cette opération a concerné, comme nous nous y étions engagés, uniquement des squats qui ne s’inscrivaient dans aucun des projets agricoles déposés en préfecture" justifiait l'instance étatique dans son communiqué. "Leurs occupants refusaient donc toute discussion et rejetaient l’idée d’occuper ces terres, de façon légale. Ce n'était pas acceptable.

"Les discussions, avec ceux qui ont fait part de leur volonté de construire l’avenir dans le cadre des lois de la République, se poursuivent" nous fait savoir la préfecture.

"Une phase importante du processus, mais les opérations ne [sont pas] terminées"​

"Les opérations à Notre-Dame-des-Landes ne seront terminées que le jour ou l’État de droit sera totalement respecté, c’est-à-dire lorsque la libre circulation sera rétablie et que l’ensemble des terres et des bâtiments sera occupé de manière légale. Les gendarmes resteront mobilisés sur site le temps nécessaire à ce retour de l’État de droit."

Le communiqué fait état de 10 gendarmes blessés mais ne quantifie pas les conséquences côté zadistes. "Deux blessés graves évacués en brancard, dont un à l’hôpital", pouvait-on lire vendredi sur le site ZAD.nadir.org. Seules les interpellations sont notées dans le communiqué de la préfecture : 3 personnes ont été emmenées au poste depuis jeudi. 



Sur un des sites reportant les événements sur la ZAD, il est indiqué que "2 blindés et 4 fourgons sont [revenus] à Lama Faché et une quinzaine de fourgons de GM sont arrivés aux Domaines" ce samedi matin à 9h. Un "déblaiement suite aux destructions d’habitats" serait en cours. 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus