• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Notre-Dame-des-Landes : Manuel Valls confirme l'évacuation de la zad cet automne

Sortie du conseil des ministres Ségolène Royal Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, et Manuel Valls Premier ministre, le 19 octobre 2016 / © Frédéric Dugit / Maxppp
Sortie du conseil des ministres Ségolène Royal Ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, et Manuel Valls Premier ministre, le 19 octobre 2016 / © Frédéric Dugit / Maxppp

"Quand on aime la démocratie, quand on respecte le peuple, on respecte les décisions" le Premier ministre Manuel Valls a été on ne peut plus clair ce matin sur l'antenne de France Inter ce matin, l'évacuation de la zad se fera progressivement cet automne.

Par Christophe Turgis


Manuel Valls a affirmé sur l'antenne de France Inter ce matin que la zad sera bien évacuée, progressivement, à partir de cet automne. "Il faut respecter l’autorité de l’État. Donc, il y aura progressivement évacuation, avec méthode, territoire par territoire, à partir de cet automne, parce qu’il faut défricher, parce qu’il faut construire des soubassements pour cet aéroport de Notre-Dame-des-Landes, donc cela se fera". Pour des raisons d'aménagement du territoire, et pour des raisons démocratiques aussi. "Parce que si ça ne se fait pas, ceux qui parlent de démocratie directe, de démocratie participative, ne pourront plus en parler, parce qu’aucun référendum d’initiative locale ne pourra plus être mis en œuvre". "On ne se met pas en travers de l’autorité de l’Etat et de la démocratie", a conclut Manuel Valls.

 


Le Premier ministre Manuel Valls à propos de Notre-Dame-des-Landes sur l'antenne de France Inter

 

Des zadistes ennemis de la démocratie

Manuel Valls est affirmatif : "sur place, il y a ces zadistes qui veulent créer les conditions d’un drame, qu’il y ait des victimes, des martyrs". "Des zadistes, qui sont les ennemis de la démocratie". Pour justifier sa détermination à envoyer les CRS pour vider les dernières fermes de Notre-Dame-des-Landes et livrer le terrain aux engins de chantier, Manuel Valls s’érige en garant de cette même démocratie, et de "l’Autorité de l’État".
 

Ségolène Royal "affaiblit l'autorité de l'État"

Et parmi ceux qui "bafouent la parole du peuple", il n’y a pas que les zadistes, il y aussi Ségolène Royal la ministre de l’Environnement. Elle a multiplié ces dernières semaines les prises de position contre l’évacuation de la ZAD et donc contre son Premier ministre. "Oui, bien sûr", dit Manuel Valls, la ministre affaiblit l’autorité de l’État qu’il veut, lui, "incarner".

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus