• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Ouest-France ferme trois de ses rédactions en Pays de la Loire

Ouest-France ferme trois de ses rédactions dans les Pays de la Loire / © FB - France 3 Pays de la Loire
Ouest-France ferme trois de ses rédactions dans les Pays de la Loire / © FB - France 3 Pays de la Loire

Séisme dans le milieu de la presse quotidienne régionale. Ouest-France va fermer trois de ses rédactions et en transformer deux autres en bureaux dans cinq grandes villes des Pays de la Loire.

Par FB et CM

Ouest-France n'aura bientôt plus de rédactions à Angers, Le Mans, Cholet, La Flèche et Sablé-sur-Sarthe.
Après plusieurs semaines d'incertitudes nerveusement éprouvantes, la direction de la rédaction Ouest-France a communiqué, ce jeudi, la présentation de la "nouvelle organisation des rédactions" aux salariés.

Les salariés en contrat à durée indéterminée devraient rejoindre, pour une partie d'entre eux, les rédactions du Maine Libre au Mans et du Courrier de l'Ouest, à Angers, une autre partie seraient reclassés vers d'autres titres du groupe. 73 postes devraient être supprimés.
L'autre partie des salariés devrait être reclassée dans le groupe. 70 personnes, en CDD, ne verront pas leur contrat reconduit.

La rédaction nazairienne de Presse-Océan, propriété du groupe Ouest-France, va également fermer.
La rédaction de Presse-Ocean à Saint-Nazaire devrait fermer / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
La rédaction de Presse-Ocean à Saint-Nazaire devrait fermer / © Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Face à ces décisions de leur direction, les salariés de la rédaction mancelle de Ouest-France sont en grève, ils "dénoncent les motivations du plan qu'ils jugent uniquement financières alors même que les comptes d'Ouest-France en Sarthe sont à l'équilibre, une stratégie incohérente, sans alternative. Ils ne veulent pas être sacrifiés pour un avenir aussi mortifère qui condamne la Sarthe et le Maine-et-Loire et mutile l'ensemble de l'entreprise et ses valeurs."

La rédaction d'Angers est également en grève, "les salariés concernés évoquent un énorme choc psychologique. Jamais ils n’auraient cru vivre un tel bouleversement dans leur entreprise."

Dans un communiqué, la direction de Ouest-France annonce que "près de soixante-dix postes seraient supprimés sans licenciement, sur l’ensemble du Groupe, les personnes concernées étant redéployées au bénéfice des nouvelles ambitions éditoriales" telles que le "renforcement des effectifs dans vingt-sept rédactions locales de Bretagne, Pays-de-la-Loire et Normandie" ainsi que "le renforcement de sa rédaction de Paris".

La direction veut aussi mettre l'accent sur le numérique. "La politique d’information en temps réel (web first) serait ainsi généralisée à tous les titres" précise la direction.
Ouest-France est le journal français le plus lu depuis 1975 avec 700 000 tirages chaque jour.











 

A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus