Pays de la Loire : quand les chocolatiers s'inspirent du patrimoine régional

© Josselin CLAIR/MaxPPP
© Josselin CLAIR/MaxPPP

Du petit beurre nantais fourré à la praline au carré d’ardoise garni de nougatine, deux chocolatiers des Pays de la Loire jouent avec nos sens et nos souvenirs d’enfance.

Par Fabienne Even avec J Normand

Reconnaissable entre toutes, la ville d’Angers et sa canopée bleutée de toits en ardoise, a fini par se retrouver dans la marmite du chocolatier Romain Wirtz.

Depuis 50 ans, le quernon qui désigne le côté de l’ardoise autrefois taillé par les mineurs de la ville, inspire cette chocolaterie qui lui rend hommage à travers cet étrange chocolat bleu. " La nougatine à l’intérieur, c’est comme un millefeuille d’ardoise… On a l’impression de croquer plein de petites ardoises en mangeant un quernon " explique Romain Wirtz.

Quant à sa couleur si particulière, elle est obtenue en mélangeant du chocolat blanc avec des pigments naturels issus de l’indigotier, une plante qui pousse en Inde.

Pays de la Loire : quand les chocolatiers s'inspirent du patrimoine régional

Les quatre coins du petit beurre nantais


Depuis 10 ans, Yvan Chevalier, artisan chocolatier nantais remet au gout du jour le petit beurre, un biscuit né à Nantes au milieu du 19e siècle.
Une recette gourmande qui donne une seconde jeunesse au petit beurre nantais, une saveur régionale qui séduit de plus en plus d'amateurs de chocolat en France et à l’étranger.

Sur le même sujet

Un bébé, un livre : lutter contre l'illétrisme dés la maternité

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne