Course poursuite à Sablé-sur-Sarthe : un automobiliste qui avait foncé délibérément sur un gendarme interpellé

Publié le Mis à jour le
Écrit par Eric Guillaud

Dimanche, alors que les militaires du peloton motorisé de Joué-en-Charnie effectuent un contrôle de vitesse sur la commune de Sablé-sur-Sarthe, un automobiliste refuse d'obtempérer et fonce délibérément sur l'un des gendarmes. Agé de 25 ans, le conducteur est interpellé après une course poursuite.

Fort heureusement, le gendarme a pu éviter le choc mais l'affaire aurait pu très mal tourner. Dimanche 24 mai, dans l'après-midi, les militaires du peloton motorisé de Joué-en-Charnie effectuent un contrôle de la vitesse sur la commune de Sablé-sur-Sarthe, rue de la Petite Vitesse justement. Le conducteur d'un véhicule refuse alors d'obtempérer et fonce délibérément sur l'un des gendarmes. 

S'engage alors une course poursuite. Les gendarmes réussissent à interpeller le conducteur. Placé en garde-à-vue, il est déclaré positif aux stupéfiants et n'a pas de permis de conduire.

Il se voit poursuivi pour les infractions suivantes : refus par le conducteur d'un véhicule d'obtempérer à une sommation de s'arrêter dans des circonstances exposant directement autrui à un risque de mort ou d 'infirmité (sur une personne dépositaire de l'autorité publique), violences avec usage ou menace d'une arme sans incapacité, conduite d'un véhicule sous l'emprise de produits stupéfiants (analyse en cours), usage illicite de produits stupéfiants, conduite d'un véhicule sans permis de conduire.

La garde à vue de l'intéressé a été levée le 25 mai dans la matinée, en l'attente des résultats des analyses et en vue de la notification d'une convocation en justice.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.