Sillé-le-Guillaume et Conlie : le 23e printemps des poètes décliné dans le Nord Sarthe

Cette manifestation nationale consacrée à la création poétique se déroule sur deux semaines. La situation sanitaire a contraint les organisateurs à se réinventer. 

Recueil de textes poétiques
Recueil de textes poétiques © / image C.Mordrelle, Francetélévisions

L'association Festivals en Pays de Haute Sarthe s'est associée aux bibliothèques du Nord Sarthe, Sarthe Lecture et Créatures Compagnie pour mettre la poésie en lumière.

Le thème de cette nouvelle édition du Printemps des Poètes : le désir.

Annie Ernaux, In poésie/ première n°16
Annie Ernaux, In poésie/ première n°16

La situation sanitaire a contraint les organisateurs, avec le concours du département, à trouver d'autres animations.

Des totems notamment ont été créés et circulent dans 4 bibliothèques de Sillé-le-Guillaume. Ce sont des cabines semi-ouvertes où l'on peut écouter des poèmes enregistrés par des lecteurs et lectrices et aussi des créations d'Evelyne Poincheval.

La poésie est faite pour tous et peut être écrite par tous. Il y a plus de poètes que l'on croit. J'ai des adhérents qui écrivent de la poésie. Il n'y a pas besoin d'être professionnel. Il suffit de mettre en mots ses impressions, ses sentiments.

Carole Coudray, Responsable de la bibliothèque de Sillé-le-Guillaume.

D' autres actions poétiques communes comme les affichages poétiques ont été lancées. Ces derniers couvrent les vitrines des différents commerces des villes partenaires.

Sur les ondes des radios, des capsules sonores de poésie sont diffusées.

D'autres temps forts comme des ateliers d'écriture sont également proposés. 

Les élèves des établissements scolaires de Conlie et Sainte-Sabine-sur-Longève sont les premiers participants. Et pour animer ces ateliers, Sabine Rosnay, fille du poète Jean-Pierre Rosnay.

J'essaie de déclencher des étincelles et de recueillir des étincelles poétiques, j'ai l'impression qu'ils ont ça en eux. La poésie, c'est jouer avec les mots, c'est prendre du plaisir avec les mots

Sabine Rosnay, comédienne et diseuse de poèmes, Compagnie Passages

L'artiste est invitée en résidence au collège André Pioger de Conlie pendant une semaine. Lors des ateliers, avec la petite formule " je t'aime tellement que..." dans un jeu de hasard et d'imagination, les élèves par groupe de 3 se retrouvent à faire "leur déclaration d'amour" dans les yeux de l'artiste. 

Je t'aime tellement que je voudrais manger le ciel polisson

Je t'aime tellement mademoiselle que même écouter les oiseaux ne m'intéresse pas

Je t'aime tellement que la lune luisante dans les nuages est majestueuse

Je t'aime tellement que je te sauverai dans l'horizon merveilleux

Je t'aime tellement que t'embrasser me donne envie de méditer et de me rafraichir les idées auprès de toi

Je t'aime tellement que je traverserai le monde pour voir une fille aussi belle que toi que je rêve de rêver de ton bonheur.

Les élèves de 6ème du Collège André Pioger

Toutes ces jolies phrases prendront la forme physique de cerf-volants en cours d'arts plastiques et s'envoleront dans le ciel sarthois en fin de semaine.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
littérature culture livres