• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

24 Heures du Mans : Porsche aligne trois voitures en pole position

Carton plein pour Porche en pole position pour cette 83e édition des 24 Heures du Mans / © ACO / DR
Carton plein pour Porche en pole position pour cette 83e édition des 24 Heures du Mans / © ACO / DR

Le constructeur allemand, détenteur du record de victoires aux 24 Heures du Mans a frappé fort sur cette 83e édition en réalisant le meilleur temps des qualifications. Les trois Porsche 919 Hybrid ont réussi un sans-faute sur l’ensemble des deux journées des séances qualificatives.

Par Claude Bouchet

Notre reportage vidéo​


C’est la Porsche 919 Hybrid de l’équipage n° 18(Dumas, Jani, Lieb) qui s’élancera, samedi à 15 heures depuis la pole position des 24 Heures du Mans. Le pilote suisse Neel Jani a établi, mercredi 10 juin, le meilleur temps des qualifications en 3’16.887. Ses coéquipiers de la n° 17 (Webber,Bernhard, Hartley) partiront à ses côtés, suivis de la troisième Porsche 919 Hybrid, n° 19 (Hülkenberg, Bamber, Tandy).

Lancée à 19 heures sous un temps couvert et orageux, mais une piste sèche, la deuxième séance d’essais qualificatifs fut assez perturbée. Quatre neutralisations bousculaient le programme initialement établi. Parmi les améliorations notoires dès le début de séance, la Porsche 919 Hybrid n°19 améliorait son temps de la veille en 3’18.862. Cela ne changeait cependant pas l’ordre établi.

La première neutralisation intervenait à 19 h 40 en raison de la sortie de piste de la Rebellion R-One n°13 au ralentisseur Forza Motorsport, d’une rupture mécanique sur l’Oreca 05 n°47 entre les virages de Mulsanne et d’Indianapolis parallèlement à une sortie de la Ferrari n°55 dans le bac à gravier du virage Porsche.

La séance reprenait à 19 h 57, mais était très vite neutralisée à 20 h 30, suite à la sortie de piste de Jan Magnussen au volant de la Chevrolet Corvette C7.R n°63 après le virage du Pont. Le pilote était extrait avec précaution de sa voiture et conduit au centre médical du circuit pour y subir un rapide examen de contrôle. La Corvette ne prendra pas le départ samedi à 15 heures ne pouvant être réparée sur place. Pour la première fois de son histoire, le Corvette Racing a été obligé de retirer une de ses voitures des 24 Heures du Mans. La séance ne repartait pas.

La seconde partie des essais qualificatifs reprennait à 21h 30, mais les chronos record réalisés la veille par les Porsche de Neel Jani (n°18) et Timo Bernhard (n°17), semblaient hors d’atteinte de leurs principaux adversaires, Audi et Toyota. Les Audi n° 7 et n° 9 ne s’avouaient pas vaincues et amélioraient respectivement leurs performances en 3’20.561 et 3’20.997 à moins de 3 secondes des Porsche. Une dernière neutralisation intervenait à 23 h 05 en raison d’un début d’incendie sur la Porsche n°67 du team AAI, pilotée par Alex Kapadia, immobilisée entre le virage du Tertre Rouge et le ralentisseur Forza Motorsport. La séance reprenait à 23 h 25 sans conséquences sur le classement.

Le meilleur temps absolu de ces qualifications reste la propriété de Porsche et de Neel Jani en 3’16.887 à 249,2 km/h de moyenne grâce à sa Porsche 919 Hybrid n° 18. Cela représente un gain de près de 6 secondes au tour par rapport à la performance de cette voiture il y a un an. Audi, tenant du titre place ses R18 e-tron quattro dans le sillage des Porsche 919 Hybrid. Toyota, Champion du Monde en titre imprime un rythme moins rapide que ses concurrents.

Oreca reprend la main en LM P2 ! Grâce à l’une des deux nouvelles Oreca 05 engagées cette année, le constructeur français décroche avec la n°47 de l’équipe KCMG la meilleure performance en 3’38.032 aux dépens de la Ligier n°26 du G-Drive Racing pointée en 3’38. 939. Le match s’annonce serré puisque les Gibson 015S n° 41 et n° 38, similaires au modèle victorieux l’année dernière dans cette catégorie, sont à moins d’une seconde. Juste devant l’Alpine A450b n° 36 très bien placée. 17 des 19 voitures de cette catégorie se tiennent en moins de 7 secondes au tour. La compétition s’annonce très ouverte.

Parmi les LM GTE, un duel magnifique se profile entre Aston Martin et Ferrari qui se sont octroyées les meilleures performances. L’Aston Martin n°99 a conservé la première position de la catégorie devant la Ferrari n°51, tenante du titre chez les Pro. Les Corvette C7.R et Porsche 911 RSR se tiennent en embuscade, ce qui promet une course pleine de rebondissements.
En LM GTE Am, même domination des Aston Martin et Ferrari. L’Aston Martin n°98 a conservé la meilleure performance établie la veille.

L’enthousiasme à la veille du départ de cette 83e édition des 24 Heures du Mans ne fera qu’augmenter jusqu’à samedi 13 juin, 15 heures.

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus