24h du Mans 2023 : "on peut se battre à armes égales", Doriane Pin, Lilou Wadoux et les Iron Dames, cinq femmes dans la course du Centenaire

En 100 ans de course, seules 64 femmes ont pris le départ des 24h du Mans. C'est peu, mais c’est malheureusement un sport encore plein de stéréotypes, de préjugés et même "légèrement" misogyne et sexiste.

Elles seront cinq femmes sur la ligne de départ cette année.
Deux Françaises : Doriane Pin, en LMP2, et Lilou Wadoux, en GTE. Les Irons Dames Sarah Bovy, Michelle Gatting et Rahel Frey complètent l'affiche dans cette même catégorie.

Femme ou homme, peu importe, sur le circuit Bugatti ce sont avant tout des pilotes.

"Pour moi, le sport auto est le meilleur sport pour représenter la place de la femme dans le monde sportif, explique Sarah Bovy, dans le sens où on peut se battre à armes égales. On n'a pas du tout besoin d'avoir une catégorie à part, d'avoir une compensation de quoi que ce soit en termes de performance". 

Nos voitures et la façon dont on se retrouve en piste, avec toutes les autres voitures, c'est exactement la même chose.

Sarah Bovy

Pilote Iron Dames

Depuis 1923, 64 femmes ont pris le départ de la course.

Sur la piste, les femmes ont souvent été victimes de misogynie, en atteste une archive de 1972 où le journaliste Jean-Pierre Férey  interviewe Marie-Nelly Lartigue, une jeune femme mécanicienne de la course.

"Est-ce qu'on peut dire que vous êtes un garçon manqué ? Est-ce que vous vous conduisez dans la vie comme une femme normale ? Est-ce que vous êtes coquette, élégante ?"  demande le journaliste à la jeune femme.

Une 6e place pour Anny-Charlotte Verney en 1981

La Mancelle Anny-Charlotte Verney est la recordwoman des participations aux 24 Heures du Mans avec dix éditions consécutives entre 1974 et 1983. Elle a su s'imposer.

"S'il y avait un problème et qu'ils ne me laissaient pas passer, je donnais un petit coup dans le pare-choc, et, en général, ça passait très bien, je passais".

Il faut batailler, quand vous êtes une femme, si vous ne bataillez pas, ils vous laissent derrière et vous êtes ignorée. Mais quand vous montrez que vous avez le même caractère qu'eux et que vous êtes capable de faire à peu près les mêmes temps, il n'y a aucun problème"

Anny-Charlotte Verney

Ancienne pilote

En 1981, Anny-Charlotte a réussi l’exploit de se classer 6e au général.

"Avec la Porsche, j'avais quand même 450 chevaux, ça valait tous les hommes de la terre".

Le meilleur classement jamais réalisé par une femme lors des 24h fut en 1932 avec Odette Siko qui termine 4e. Cette année peut être le record sera battu !

durée de la vidéo : 00h02mn15s
En 100 ans de course, seulement 64 femmes ont pris le départ des 24h du Mans. C'est peu, mais c’est malheureusement un sport encore plein de stéréotypes, de préjugés et même "légèrement" misogyne et sexiste. ©France Télévisions

Le reportage de Maïna Sicard-Cras, Julie Petitfrère et Gaétan Danré

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité