Automobile : le Manceau Sébastien Bourdais évincé de l'écurie Dale Coyne en Indycar évoluera en championnat IMSA

Le Sarthois Sébastien Bourdais lors de la séance de dédicaces mardi dernier sur la pit lane. / © Yann Ledos
Le Sarthois Sébastien Bourdais lors de la séance de dédicaces mardi dernier sur la pit lane. / © Yann Ledos

L'écurie Dale Coyne Racing s'est séparée vendredi du pilote français Sébastien Bourdais. Sans baquet à cinq mois du début du prochain championnat IndyCar, il s'est engagé avec l'écurie JDC Miller Motorsports.

Par FB avec AFP

Brièvement sans baquet, Sébastien Bourdais s'alignera finalement la saison prochaine au départ du championnat américain d'endurance (IMSA) pour JDC-Miller Motorsports au volant de la DPi-VR Cadillac Sampling Racing n°5 aux côtés de Joao Barbosa.
Un rebondissement fulgurant pour le champion manceau qui s'est fait sortir de l'écurie Dale Coyne.

"Je tiens à remercier Sébastien d'avoir eu la confiance nécessaire pour rejoindre notre équipe, après son expérience Formule 1, ainsi que pour son engagement envers l'équipe ces trois dernières années", a déclaré Dale Coyne.
 
"Ce n'est pas une décision que nous prenons à la légère, mais en raison de la constante évolution du championnat IndyCar, nous n'avons d'autre choix que de faire un changement pour 2020. Nous souhaitons à Sébastien tout le succès possible dans ses projets futurs", a-t-il ajouté.

La perte récente d'un important sponsor ayant affecté son budget a contraint l'écurie Dale Coyne Racing de se séparer du Manceau Sébastien Bourdais.

"C'est très malheureux. C'est en raison d'un problème de financement. Quelque chose d'important est tombé à l'eau il y a deux semaines et demie", a-t-il dit à Motorsport.com.

Sur Twitter, Sébastien Bourdais a choisi de "clarifier les choses, rien de tout cela ne signifie ma retraite de @IndyCar. Rendez-vous sur les pistes les gars !".
Sébastien Bourdais a remporté deux victoires avec Dale Coyne, à chaque fois à St Petersburg (Etats-Unis).

Bourdais a débuté sa carrière américaine en 2003 en ChampCar, dont il a été sacré champion quatre années de suite de 2004 à 2007 (31 courses gagnées), avant de courir en F1, sans grand succès chez Toro Rosso en 2008 et 2009. En 2011, il est revenu aux Etats-Unis, en IndyCar, où il a remporté 6 victoires.

Sur le même sujet

Les + Lus