Départ des 24h du Mans : déjà plusieurs carambolages, Cadillac et Porsche au coude à coude, classement général

Le drapeau est baissé. Les 62 voitures de course ont fusé dans ce départ des 24h du Mans. Plusieurs carambolages ont été indiqués. Cadillac, Porsche et Toyota dans une bataille acharnée pour la tête de course.

C'est parti pour les 24h du Mans. Devant près de 300.000 spectateurs, plusieurs dizaines de pilotes sont partis, mains sur le volant, en route vers le titre du centenaire.

La Marseillaise a été acclamée, en présence de multiples personnalités dont la ministre des Sports, Amélie Oudéa-Castéra, le pilote de Formule 1, Charles Leclerc et la légende de NBA, Lebron James.

Lebron James a initié le départ, avec le drapeau français et le fameux "pilotes, démarrez vos moteurs". Des tribunes au circuit, le basketteur de 38 ans a été applaudi et accueilli comme un roi, comme aux Etats-Unis, où il est appelé "King James".

Accident, le chat et la souris, les faits en question

Au départ des 24h, les 62 voitures sont partis à toute allure. Serrés dans les virages, plusieurs pilotes se sont risqués à créer un accident dans cette entame de course.

Après 20 minutes sous tension, de manière assez prévisible, un premier accident s'est déroulé. La Cadillac n°311 s'est fait piéger et pousser vers le mur. Le pilote de l'Hypercar ne serait pas blessé.

Une heure plus tard, avant le passage Dunlop - une passerelle permettant aux spectateurs de passer d'un côté à l'autre du circuit - une LMP2 a fait une sortie de piste. Il s'agit de la n°14 de chez Nielsen Racing. La safety car a dû être sollicitée pour des raisons de sécurité.

Dix minutes après, vers 17h40, un deuxième crash a eu lieu dans ce début des 24h. L'Oreca n°13 de Ricky Taylor a violemment tapé le mur, à la sortie du Tertre Rouge. Une voiture en moins pour l'équipe compétitive de Tower Motosports.

Le classement général à 18h30

En début de soirée, les trois catégories ont provisoirement trois leaders. Chez les Hypercar, Cadillac est en tête, de peu devant Porsche et Toyota. C'est un véritable bras de fer auquel nous assistons. La tête de course ne cesse de changer depuis le début des 24h.

Ferrari n'est pas loin derrière. Les Italiens ne sont pas près de lâcher l'affaire.

Dans la catégorie LMP2, la team WRT est leader du groupe. Le haut de tableau est beaucoup disputé.

Chez les GTE, l'écart est, pour le moment, contrasté dans cette catégorie. L'Américain PJ Hyett, à bord de sa n°56 a viré en tête vers 18h. Entre sa voiture et la fin du peloton, une certaine distance se fait ressentir après plus deux heures de course au circuit des 24h du Mans.