Football, National : Le Mans doit sonner la révolte

Après deux défaites d’affilée, Le Mans FC, reçoit ce vendredi soir à 19H00 au MMArena Concarneau pour le compte de la 8e journée de National. Pour éviter une plongée dans le doute et rester au contact des leaders du classement, les Manceaux doivent inverser la vapeur.

"Nous devons tout de suite rebondir, nous devons avoir cette révolte pour changer cette situation." Les premiers mots du coach manceau Cris lors de la conférence de presse d’avant-match ne trompent pas. Les Manceaux, 8e (10 points), après un début de saison correct, viennent d’enchaîner deux revers consécutifs et doivent se ressaisir. "Nous sommes les seuls responsables de nos performances. Nous devons mériter de gagner les matchs. Nous en avons la capacité, mais nous sommes passés à côté de nos deux derniers matchs", déplore l’entraîneur brésilien. La prise de conscience est là. Et pour ne pas laisser les leaders du classement prendre trop d’avance, il faut gagner.

Deux équipes similaires

La tâche ne sera pas aisée pour les Sang et or ce vendredi soir. Face à eux, Concarneau, 7(11 points). Les Finistériens viennent d’ailleurs eux aussi d’enchaîner deux défaites consécutives. Et eux aussi avaient bien débuté le championnat (1er après la 5e journée, juste devant … Le Mans). Deux équipes similaires également sur le plan de jeu : "Nous avons regardé tous ensemble leur match de lundi. Concarneau se procure beaucoup d’occasions et joue la possession comme nous", analyse Cris.

Opération rachat

Un match déjà charnière pour les deux équipes où les trois points seront plus précieux que d’habitude. Surtout pour les Manceaux, à domicile en quête de rachat auprès de leur public. En une semaine, les hommes de Cris ont d’abord perdu au MMArena (contre Sedan 0-2) puis ont concédé une autre défaite à Laval contre l’ennemi historique (1-2). Mais pas question de céder à la pression selon le capitaine sarthois Ibréhima Coulibaly : "Avec mon rôle de capitaine j’essaye de calmer les joueurs. Quand tu perds deux matches, la confiance peut vite s’étioler. Au contraire, il faut reprendre ce qui marchait en début de saison. Si l’on commence à paniquer ce sera compliqué".

Coup d'envoi de la rencontre à 19H00.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
football sport le mans fc national