Cet article date de plus de 4 ans

Grippe aviaire : en Sarthe, le parc Spaycific préfère fermer ses portes

Avec le retour de la grippe aviaire, le parc animalier sarthois Spaycific a préféré fermer ses portes début décembre. Cette décision a été prise afin d'éviter tout risque de contamination de ses oiseaux. Reportage.
Un zoo privé de ses visiteurs. Avec le retour de la grippe aviaire, le parc Spaycific dans la Sarthe a préféré fermer ses portes début décembre pour éviter tout risque de contamination de ses oiseaux. Intervenant : Emmanuel Lemonnier, directeur du Spaycific Zoo. ©France 3 Pays de la Loire
Pour la première année, le zoo de Spay (Sarthe) devait ouvrir en hiver. Mais la grippe aviaire en a décidé autrement. Le parc Spaycific possède 300 oiseaux, dont de nombreux palmipèdes, une des familles d’oiseaux touchée par la maladie.
 
Le directeur a préféré fermer pendant deux mois, plutôt que de limiter l'expérience des visiteurs."Comme notre parc comporte beaucoup de volières d’immersion, il est compliqué de permettre l’accès des visiteurs par des sas," observe Emmanuel Lemonnier.

Des mesures restrictives

Déclenchée début décembre, l’alerte au risque élevé de contagion sur le territoire français impose aux éleveurs et aux propriétaires de basse-cours de confiner leurs oiseaux. Filets et pédiluve ornent à présent chaque volière du parc.
 
Si aucun cas n'a été identifié en Sarthe, le risque zéro est privilégié face à une épidémie très virulente. "Là, les canards sauvages ne peuvent pas se poser sur le plan d’eau," signale le directeur en montrant les filets suspendus au-dessus de l’enclos.
 
65 oiseaux devraient être vaccinés dans les prochaines semaines. Emmannuel Lemonnier espère pouvoir rouvrir le parc en février.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux sorties et loisirs grippe aviaire agriculture économie