Cet article date de plus de 6 ans

Le Mans : 3 000 euros d'amende requis contre l'ex élu FN Louis Noguès

Lors d'un conseil municipal au Mans en février dernier, l'élu FN Louis Noguès avait fait un rapprochement entre homosexualité et zoophilie. Des propos qui lui ont valu d'être exclu il y a quelques jours du parti de Marine Le Pen.
Lundi, le tribunal du Mans le jugeait pour injure publique en direction d'un groupe en raison de son orientation sexuelle.
Le procureur a requis une amende de 3 000 euros. La décision du tribunal sera connue le 28 septembre.

Le 26 février 2015, Louis Noguès avait associé homosexualité et zoophilie lors d'un conseil municipal au Mans : "J'ai remarqué que, maintenant, ce n'est plus LGBT. Vous avez ajouté : lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels, intersexuels, queers and friendly. Vous avez oublié certainement la zoophilie, c'est ça qui me gène". 

Après ces propos tenus par Louis Noguès, l'association LGBT (lesbiennes, gay, bisexuels, transsexuels) avait effectué un signalement auprès du parquet. L'élu avait de son côté annoncé en avril avoir porté plainte contre X pour diffamation.

Les propos de Louis Nogues enregistrés lors du Conseil Municipal​

Propos Louis Noguès




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société politique rassemblement national