Le Mans : à la cathédrale, l'aurore pascale a remplacé la veillée pour cause de couvre-feu

Publié le Mis à jour le
Écrit par Kanwaljit Singh
Aurore pasquale à la cathédrale du Mans, le 4 avril 2021
Aurore pasquale à la cathédrale du Mans, le 4 avril 2021 © France Televisions

La pandémie bouleverse les célébrations pascales, en particulier la Vigile pascale qui a lieu dans la nuit de samedi à dimanche. En raison du couvre-feu dans plusieurs lieux de culte, la veillée commence aux aurores comme à la cathédrale du Mans dans la Sarthe.

6h30, le feu sacré est allumé aux portes de la cathédrale. La procession porte le cierge jusqu'à l'autel dans le silence et éclairé par les bougies. Une veillée pour célébrer la résurrection du Christ.

Habituellement, la vigile pascale a lieu dans la nuit de samedi à dimanche. Mais couvre feu oblige, elle est celébrée aux aurores.
Les fidèles  sont au rendez-vous.

"Pour nous communauté c'est important qu'on puisse se réunir et refaire ces gestes traditionnels, cette veillée, cette arrivée de la lumière", explique ce croyant venu ce dimanche matin célébrer Pâques à la cathédrale du Mans.

Plus la messe avance, plus la cathédrale est baignée par la lumière du jour.

L'église n'a pas hésité à modifier les rites et aménager les horaires pour célébrer la vigile pascale.

"Il a fallu s'adapter aux contraintes sanitaires pour être aussi solidaire de l'exigence qui est posée à tous, explique Mgr Yves Le Saux, évêque du Mans, ceci étant dit, ça a aussi tout son sens, on a commencé dans la nuit (...) et on termine alors qu'il fait jour, c'est aussi le sens de la resurrection".

Tous quittent cette veillée particulière, dans la lumière du jour de Pâques.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.