Cet article date de plus de 5 ans

Le Mans : la famille du docteur Aleid bientôt en France

Jean-Claude Boulard, le sénateur maire du Mans vient d'en faire l'annonce, Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur a donné son accord pour que la famille de Milad Aleid puisse le rejoindre en France, alors que son neveu a été victime d'un bombardement la nuit dernière à Damas
Milad Aleid devant la photo du jeune garçon (Aylan)
Milad Aleid devant la photo du jeune garçon (Aylan) © France 3 Maine
"Le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve vient de donner son accord pour l'accueil de la famille du docteur Aleid, cardiologue syrien installé au Mans", Jean-Claude Boulard était heureux de l'annoncer ce samedi matin. La demande était déjà ancienne, décembre 2014, et les choses se sont accélérées cette fin de semaine.

Dans sa demande de visas d'asile au ministre des Affaires Étrangères le médecin indiquait : "Comme vous le savez, ils ont été dépossédés de leurs maisons, leur terres et leur village sous la menace de mort et en saccageant la tombe de mes parents ainsi que l'église du village par les intégristes terroristes. Ils ont pu trouver refuge dans un quartier dans la banlieue de Damas où les combats font rage. Ils risquent de perdre la vie à tout moment car les terroristes sont à 150 m du quartier où ils sont entassés dans des conditions atroces avec en particulier un jeune porteur d'une valve cardiaque qui ne trouve plus de médicaments. Ils ne peuvent plus dormir ni se nourrir plus d'une fois par jour".


Des combats qui ont rattrapé la famille de Milad Aleid la nuit dernière, son neveu a été grièvement blessé. Le jeune homme de 20 ans a eu l'œil arraché par le souffle de l'explosion d'un obus vendredi soir vers 20 h 30, heure française alors qu'il s'était réfugié dans un magasin. "D'après les nouvelles que j'ai eues, il présente également des éclats d'obus au niveau de la tête. Il a été transporté d'urgence à l'hôpital et il semble que le pronostic soit réservé. Ces bombardements ont fait 11 morts et 76 blessés".

Au Mans où il exerce comme cardiologue à l'hôpital, Milad Aleid a préparé l'arrivée de sa famille. Il reste à régler les détails du voyage.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
migrants société immigration