Le Mans : anti-gaspi et solidaires, voici les Sookies !

Les Sookies des cookies solidaires faits par une start up sarthoise / © Safar Baroud
Les Sookies des cookies solidaires faits par une start up sarthoise / © Safar Baroud

Une jeune start up sarthoise a remporté un concours organisé par la CCI pour son projet Sookies, des cookies dans lesquelles la farine est remplacée par de la chapelure. Une recette qui permet ainsi de valoriser le pain invendu, et donc d'éviter le gaspillage, mais ce n'est pas tout... 

Par FB avec Safar Baroud

Il y a encore quelques semaines, Line et Pierre Fournier, co-créateurs des Sookies, n’imaginaient pas se retrouver sur le devant de la scène si rapidement. Avec quelques amis, ils avaient un projet qui leur trottait en tête depuis plusieurs mois.

"On se posait des questions autour du pain non consommé. On n’en fait jamais rien ! Et la chapelure, mis à part dans le hachis parmentier, elle est rarement utilisée. Alors on a voulu imaginer un projet anti-gaspillage et solidaire", nous explique Line Fournier, chef culinaire de Sookies.

Ils décident alors de participer à la "Startup weekend", organisée par la Chambre de Commerce et d’Industrie du Mans. L’équipe dispose de 54h pour monter un projet avec un business model viable. C’est leur idée qui est finalement choisie.
 

Partenariats avec « Pain contre la faim » et le CFI


"Tout est allé très vite. La semaine d’après, on signait des partenariats avec "Pain contre la faim" et le CFI (Chantier formation insertion du Mans, NDLR) . En plus de l’aspect anti-gaspillage, on voulait aussi monter un projet solidaire". D’où le "S" de Sookies.

Aujourd’hui, c’est au "Rondeau des saveurs", service traiteur du CFI du Mans, que les cookies sont confectionnés. 30% de chapelure, du beurre, du chocolat, du sucre, des œufs… Une recette élaborée elle aussi en urgence, mais qui a conquis tout le monde… même les cuisinières du CFI !

"La première fois que j’ai lu la recette j’étais surprise. Pour moi la chapelure c’était uniquement pour faire du poisson pané. Mais là c’est meilleur que des cookies ordinaires, ça donne un goût spécial, c’est croustillant !", nous confie Poret, employée depuis 18 mois par le CFI.
 

Du mobilier solidaire


C’est au centre Sud du Mans que sont vendus les sookies. Le local, offert par le directeur de la galerie pour une durée d’un an, dispose même de mobilier pour déguster ses biscuits sur place. Mais attention… pas n’importe quel mobilier : les chaises et tables en bois disposées dans le local ont été réalisées par des travailleurs de l’association mancelle ITER, eux aussi en réinsertion professionnelle.

Dans la boutique, où des assiettes de dégustation sont proposées, ça sent bon le chocolat… jusque dans le couloir du centre ! Inévitablement, les curieux se pressent. Certains ne font que goûter, et d’autres achètent des sookies, comme Jacqueline, 85 ans, qui a envie de faire plaisir à ses petits-enfants.
 

Banane plantain et dattes 


Vendus 1 euro l’unité et 2,50 euros les 4, les sookies sont pour le moment uniquement au chocolat noir, mais des biscuits au chocolat blanc devraient faire leur apparition sur les étals du magasin d’ici Noël. Et dès 2019, ce sont les internautes qui choisiront les futurs parfums en votant pour leurs recettes préférées. Bananes plantain/beurre de cacahuète, dattes/miel… L’année promet d’être gourmande !








 

Sur le même sujet

Les + Lus