Le Mans : Christelle Morançais ne se présentera pas aux élections municipales

Dans une interview au Figaro, la présidente de la région Pays de la Loire a annoncé qu'elle ne se présentera pas aux prochaines élections municipales du Mans qui auront lieu au printemps 2020. 

Dans une longue interview pour l'émission Talk du Figaro, Christelle Morançais a d'abord été interrogée sur les gilets jaunes et sa réaction aux annonces d'Emmanuel Macron.
Elle a très rapidement pris la défense des élus communaux.
"Les maires sont des victimes de toute cette défaillance politique. Les maires donnent beaucoup sur leurs territoires. C'est de plus en plus difficile également pour faire aboutir des projets. Ils sont les premiers concernés à avoir les remarques et revendications des citoyens", insiste-t-elle. 

Mais selon elle, leur rôle sera central lors du débat local et citoyens demandé par le gouvernement dans les trois prochains mois. Pour sa part, elle se dit prête à organiser ces débats locaux dans notre région.

Au cours de l'interview, elle accuse plusieurs fois une "vision trop parisienne de la politique française". Elle demande une plus large concertation à travers une décentralisation.

Sur le réferundum de l'initiative populaire, Christelle Morançais émet des réserves. "C'est un peu la facilité", se justifie-t-elle.

Elle a ensuite été interrogée sur les élections municipales qui se tiendront au printemps 2020. "Vous serez candidate ?", lui demande le journaliste du Figaro.
"Non, je ne serai pas candidate. Lorsque Bruno Retailleau m'a demandé de le remplacer à la présidence de la région des Pays de la Loire, je savais que je ne serais pas candidate au Mans", répond la conseillère municipale du Mans.