• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Le Mans : des commerçants appellent au calme, les partis politiques s'en mêlent

La place de la République au Mans lors de la finale de la Coupe du monde. / © Cécile Claveaux
La place de la République au Mans lors de la finale de la Coupe du monde. / © Cécile Claveaux

Ce 28 août, 15 commerçants de la place de la République au Mans ont écrit une lettre au maire de la ville, Stéphane Le Foll (PS) et au préfet de la Sarthe Nicolas Quillet. Ce vendredi, l'opposition critique l'insécurité du centre-ville et appelle le parti socialiste à réagir.

Par Manon Monnier

"Nos clients sont quotidiennement importunés, pris à partie, bousculés lors de rixes ou témoins d’insultes faites à nos salariés", c'est le témoignage de commerçants situés place de la République au Mans. 

Ils sont excédés par le trop plein de violences de la part d'une population qui ne consomme même pas dans ses lieux. Les chefs d'entreprise demandent une réunion dans les délais les plus courts avec la mairie pour que des solutions soient trouvées.

Eux même sont "insultés voire malmenés physiquement" et qu’il serait devenu "impossible de travailler dans de telles conditions".

Ce vendredi, les élus de l'Union de la droite et du centre (UDC) ont réagi : "Nous, élus de l'opposition, n'avons de cesse d'interpeller l'équipe municipale en place à ce sujet en réclamant des solutions comme un visionnage des caméras de vidéosurveillance en direct, une véritable police municipale formée et armée, affirment les élus. En réalité, le cas de la place de la République est le parfait exemple de ce qu'est la police municipale au Mans : un plan comm". 
En outre, les élus de l'UDC pense que "s'il y avait une réelle volonté de faire stopper les nuisances, la police municipale travaillerait aux horaires auxquels surviennent la majorité desdites nuisances. Le résumé de la réalité, c'est qu'elle travaille aux heures où le stationnement est payant."

Le parti de la République en Marche a lui aussi pris position cet après-midi.


La mairie ne s’est pas exprimée sur le sujet pour le moment.

Les commerces signataires :  La Bohème, La Villa, Le Colombus Café, Le Moderne, La Bourse, La Réserve, L’Office, Le Globe, Galand, Le Venez, Chez Paul, Le Vigo, MacDonald's, L’Un des Sens, Monoprix.

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus