Le Mans : l'enrobé du circuit Bugatti en cours de réfection

Le Circuit Bugatti fait peau neuve. L’enrobé des 4185 mètres de la piste est en cours de réfection. Et le tout doit être terminé en trois semaines.


Le nouvel enrobé du circuit BugattiLes pilotes des 24 heures du Mans vont disposer d'un nouveau tapis de jeu. La première étape des travaux sur le circuit Bugatti a consisté à raboter les 50 000 m2 de piste du Bugatti.
L'enrobé, d'une épaisseur de 4 centimètres, ensuite déposé, doit présenter un uni le plus parfait possible.
"Ce n'est pas la couche entière qui est sollicitée comme sur une autoroute ou une départementale où ce sont les poids-lourds chargés qui, tous les jours, sollicitent la structure" explique Ghislain Robert, directeur Pôle Le Mans Resort ACO, "là c'est vraiment la partie supérieure que nous reprenons exclusivement puisque la structure en elle-même n'est pas du tout endommagée"

Cinquante personnes sont aux petits soins de la piste et de sa légende. La facture est prise en charge par les collectivités locales. Elle s'élève à 600 000 €. Un coût qui serait à relativiser au regard des retombées économiques du circuit.
"Ça représente un chiffre d'affaire annuel pour le département très important" explique Dominique Le Mener, président du syndicat mixte des 24 heures du Mans, "on a estimé que c'était près de 107 millions d'euros de retombées économiques pour le département et donc il est important de conserver ce très haut niveau de qualité à ce circuit".

Restera ensuite le travail de marquage et de finition. La fin du chantier est annoncée pour ce 27 octobre.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Pays de la Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité