• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Le Mans : une fête foraine sans forains en octobre ? Nouveau bras de fer avec la municipalité

De nombreux Manceaux ont fait le déplacement aux Jacobins le 24 mars 2019 au Mans pour une fête foraine improvisée / © Kanwaljit Singh - France 3 Pays de la Loire
De nombreux Manceaux ont fait le déplacement aux Jacobins le 24 mars 2019 au Mans pour une fête foraine improvisée / © Kanwaljit Singh - France 3 Pays de la Loire

En conflit avec la mairie depuis plus de 5 mois, les forains refusent de s’installer au Panorama, le site retenu par la ville. La fête foraine aura donc lieu là-bas à partir du 19 octobre, mais peut-être sans forains.

Par Quentin Duval

C’est une petite phrase lancée par le maire du Mans Stéphane Le Foll (PS) qui a mis de l’huile sur le feu."La fête foraine aura bien lieu au Panorama" a confirmé l’édile aux journalistes réunis pour aborder la rentrée culturelle de la ville.

"Nous avons déjà près de 60 inscrits" affirme le maire. Une information démentie par Frédéric Mayeur du syndicat Cidunati et Manège enchanté.

"Sur 104 forains recensés, 100 refusent d’aller au Panorama". 100 forains également signataires d’une pétition remise à Stéphane Le Foll le 25 juin dernier.

"On ne s’installera pas au Panorama et il y a un risque qu’il n’y ait pas de fête foraine. On ne veut pas aller sur un site nul" poursuit Frédéric Mayeur. Ce site à proximité du circuit Bugatti est boudé par les forains qui estiment perdre 50% de leurs recettes par rapport aux Quinconces.
 

6 mois de conflit

Depuis le mois de mars, forains et municipalité sont en guerre ouverte. Les premiers veulent un retour sur le site historique de la fête. De son côté, la mairie craint l’éclatement de rixes, à l’instar des bagarres qui avaient ponctué la fête en mars 2018.

Stéphane Le Foll rappelle aussi les travaux réalisés pour accueillir la fête sur le site du Panorama : revêtement, assainissement ou éclairage public. "Ils prévoyaient d’installer des fanions et des guirlandes pour dynamiser le site" ironise Frédéric Mayeur.

La mairie refuse de s’exprimer à nouveau sur ce dossier.

Les forains prévoient quant à eux de mener des actions dans la ville dès le 14 octobre pour se faire entendre. 

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus