Le Mans : les forains ont quitté la place des Jacobins dans la nuit

Les forains réinvestissent la place des Jacobins, le 25 octobre 2019 / © France Televisions - Quentin Duval
Les forains réinvestissent la place des Jacobins, le 25 octobre 2019 / © France Televisions - Quentin Duval

Les forains ont finalement décidé dans la nuit de vendredi à samedi 26 octobre de quitter la place des Jacobins qu’ils occupaient depuis vendredi, une occupation jugée illégale par la municipalité. 

Par Fabienne Béranger

Après le coup de force et leur installation sans autorisation vendredi 25 octobre, les forains ont finalement démonté leurs manèges durant la nuit, un retrait contraint par la visite d'un huissier. Ils risquaient une amende de 1000 euros par véhicule pour occupation illégale du domaine public.

"C’est dur d’accepter d’être discriminé à ce point", s’insurge Frédéric Mayeur, qui ne comprend pas la décision de la ville du Mans. "Le parking est encore fermé une semaine, on ne gênait absolument personne", souligne-t-il.

Vendredi matin, une quinzaine de forains avaient réinvesti la place des Jacobins, avec leurs camions. Ils avaient prévu d'organier une petite fête foraine durant le week-end, au tarif réduit de 2 euros l'attraction.
Les forains réinvestissent la place des Jacobins au Mans, 25 octobre 2019 / © France Televisions - Quentin Duval
Les forains réinvestissent la place des Jacobins au Mans, 25 octobre 2019 / © France Televisions - Quentin Duval
"L’occupation actuelle du parking des Quinconces est une occupation illégale du domaine public", avait réagi la municipalité dans un communiqué, "la sécurité des métiers et du public n’est pas assurée car cette occupation illégale ne respecte aucune règle de sécurité. En conséquence, un constat d’huissier a été effectué ce matin et une procédure judiciaire est en cours".

Au printemps dernier, le sujet sensible entre les deux parties avaient mis le feu aux poudres. La ville du Mans avait été bloquée par les forains, dénonçant ainsi le choix de la mairie d'installer la foire en périphérie de la ville. Un bras de fer musclé qui est loin d'être terminé. 
La municipalité souhaite que la fête se déroule sur le site du Panorama qu'elle a aménagé exprès. Mais mardi, les forains annonçaient qu'ils ne participeraient pas à la foire d'automne.

Dans un communiqué, la mairie du Mans a alors souligné regretter "la décision de la profession foraine de ne pas installer de fête sur le site du Panorama", refusant de s'exprimer plus sur le sujet.
 

"On met nos clients en danger"

"On a fait plusieurs essais sur ce site. Économiquement ce n'est pas viable", explique Frédéric Mayer, de l'association de défense des fêtes foraines du Mans "et avec l'aviation civile, on est au courant des problèmes de hauteur du code d'aviation, on met nos clients en danger si on s'installe sur ce site", proche de l'aéroport.

Les installations d'une hauteur supérieures à 16 mètres "à certains endroits et 4 mètres à d'autres" ne peuvent pas être installées sur le site, "alors que nous avons des manèges de 30 à 35 mètres de haut" soulignent les forains qui ont saisi le tribunal administratif pour faire la lumière sur ce point.

Leur colère ne faiblissant pas, les forains prévoient des opérations escargot en début de semaine prochaine. Ils exigent toujours que la fête se déroule dans le centre du Mans, place des Jacobins, site historique de la fête depuis plus de 100 ans.

L'issue semble difficile à trouver entre forains et ville du Mans. Au printemps, un bras de fer avait opposé pendant plusieurs jours les forains à la mairie, provoquant de vives tensions et des affrontements avec les forces de l'ordre. 

Sur le même sujet

Les + Lus